Carnet

Alexandre DUMAS

Alexandre DUMAS 24 juillet 1802 - 5 décembre 1870
01/10/2015
  • Naissance : 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts (Aisne)
  • État civil : Alexandre DUMAS est un écrivain français. Il est le fils de Thomas Alexandre DAVY de la PAILLETERIE, dit le général DUMAS, mulâtre de Saint-Domingue, premier général ayant des origines afro-antillaises de l'armée française, et le père de l'écrivain Alexandre DUMAS dit Dumas fils. DUMAS naît le 24 juillet 1802 rue de Lormet à Villers-Cotterêts de l'union de Thomas Alexandre DAVY de la PAILLETERIE et de Marie LABOURET. Il a pour marraine sa sœur, Aimée-Alexandrine DUMAS et pour parrain le maréchal d'Empire Guillaume BRUNE. Jusqu'en 1822, DUMAS vit à Villers qu'il quitte pour Paris avec 53 francs en poche, pour échapper à la pauvreté et aux humiliations que sa mère et lui connaissent depuis le mort du général et plus encore depuis celle de Claude LABOURET, son grand-père maternel.
  • Décès : 5 décembre 1870 à Puys, près de Dieppe (Seine-Maritime).
  • En septembre 1870, après un accident vasculaire qui le laisse à demi paralysé, DUMAS s'installe dans la villa de son fils à Puys, quartier balnéaire de Dieppe. Il y meurt à 68 ans. 
  • Le 19 mars 2002, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition de la Bibliothèque Nationale consacrée aux 200 ans de la naissance de Victor HUGO. Rappelant la « forte amitié forgée dans les batailles du romantisme » qui liait les deux grands écrivains, le Président de la République avait lancé : « Cette année est aussi celle du bicentenaire de la naissance de Dumas. Il était le plus populaire des romantiques. Il reste à ce jour le plus lu des écrivains français dans le monde. Il était juste que notre pays lui manifeste sa reconnaissance. Voilà pourquoi j'ai décidé le transfert de ses cendres au Panthéon, où il retrouvera un ami »
  • Sa dépouille est transférée au Panthéon de Paris le 30 novembre 2002, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.
  • Lors de la cérémonie, le chef de l’État, Jacques CHIRAC déclara : « Avec lui, c'est notre mémoire populaire et notre imaginaire collectif qui entrent au Panthéon ». Il présidait la cérémonie de transfert des cendres de l'écrivain. Il a salué son œuvre « immense », « fleuve indompté que rien ne vient soumettre ». « La République, aujourd'hui (...) répare une injustice. Cette injustice qui a marqué Dumas dès l'enfance, comme elle marquait déjà au fer la peau de ses ancêtres esclaves », a ajouté M. CHIRAC.
  • Le romancier français le plus lu au monde, l'immortel auteur des trois mousquetaires ou du Comte de Monte-Cristo, devient ainsi la 70e personnalité à reposer au Panthéon et le 6e écrivain après Voltaire, Rousseau, Hugo, Zola et Malraux.

Ajouter un message