Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Eclaireur Brayon
Haute Gironde
L'Echo Béarnais
L'Eveil de Lisieux Cote
L'Hebdo de Charente-Maritime
L'Observateur de l'Avesnois
L’Echo Républicain
La Gazette de la Manche
La Nouvelle République des Pyrénées
Le Courrier Vendéen
Le Journal de l'Orne
Le Mémorial de l'Isère
Le Pays Gessien
Les Dernières Nouvelles d'Alsace
Vaucluse Matin

Michel FOUCAULT

01/10/2015
Michel FOUCAULT 15 octobre 1926 - 25 juin 1984
  • Naissance : 15 octobre 1926 à Poitiers
  • État civil : De son nom complet, Paul-Michel FOUCAULT est un philosophe français. Né dans une famille de notables de province, son père, Paul FOUCAULT est un chirurgien éminent qui a de grandes espérances de voir son fils le rejoindre dans cette profession. Mais c'est son frère Denys, de sept ans son cadet, qui épouse la profession paternelle, Michel, lui, étant très rapidement attiré par l'histoire. Il abandonne plus tard le « Paul » de son prénom, pour des raisons qui demeurent toujours inconnues. On a avancé que ce pouvait être pour se démarquer de son père, mais il semble que ce soit par agacement, car à l'époque ses initiales (PMF) étaient celles par lesquelles on désignait Pierre Mendès FRANCE.
  • Décès : 25 juin 1984 à Paris
  • Paul-Michel FOUCAULT est hospitalisé à Paris début juin 1984, et meurt le 25, d'une maladie opportuniste liée au virus VIH.
  • Le 25 juin 1984, sa mort fut annoncée par le présentateur, Bernard RAPP lors du JT d’Antenne2, le « 20Heure ».
  • Le 29 juin 1984 a eu lieu la levée de son corps, dans la cour de l'Hôpital de la Salpêtrière. À cette occasion, le philosophe Gilles DELEUZE lui a rendu un dernier hommage en lisant un passage de son dernier livre « Histoire de la sexualité ». Parmi les personnalités présentes : Simone SIGNORET, Yves MONTAND, Robert BADINTER, Bernard KOUCHNER, Jean DANIEL, Georges KIEJMAN, Pierre NORA.
  • Il fut inhumé dans l’intimité au Cimetière de Vendeuvre du Poitou, dans le village familial.
  • Les mensonges et les malentendus autour de sa mort ont poussé Daniel DEFERT à créer la première association française de lutte contre le sida, « Aides ».
  • En 2009, à l’occasion des 25 ans de son, l’Universidad Distrital et l’Universidad del Bosque de Bogota (Colombie), en collaboration avec l’Ambassade de France ont organisé deux séminaires universitaires internationaux, consacrés à l’auteur de « Surveiller et punir ». 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z