Carnet

Chantal AKERMAN

Chantal AKERMAN 6 juin 1950 - 5 octobre 2015
13/10/2015

La cinéaste et réalisatrice belge, Chantal Akerman est décédée le 5 octobre 2015 à Paris. La RTBF et Libération ont annoncé sa mort, qui est confirmée par son producteur, Patrick Quinet, à l'AFP. D'après Le Monde, Chantal Akerman, qui souffrait de troubles maniaco-dépressifs, s’est donné la mort. Elle était peu connue du public, mais a influencé de grands cinéastes comme Gus van Sant, Michael Haneke et Todd Haynes.

Née le 6 juin 1950 à Bruxelles, d'une famille juive polonaise, Chantal Akerman, fille de déportée, et qui a débuté sa carrière à la fin des années 60 avec son premier court-métrage « Saute ma ville » (1968), soutenue par André Delvaux, et son premier long-métrage, « Je, tu, il, elle » est sorti en 1974, est morte à l’âge de 65 ans.

Chantal Akerman a réalisé près de 50 films, parmi lesquels son dernier film présenté en Suisse, au Festival de Locarno, « No Home Movie », est consacré à la vie de sa mère Natalia, qui est morte en avril 2014, un an et demi plus tôt, à l'âge de 86 ans. Depuis, la cinéaste était hantée par des idées noires et avait été hospitalisée pour dépression. Dans un hommage publié sur sa page Facebook, l'écrivain Olivier Steiner, qui était hospitalisé comme elle à Epinay a révélé que Chantal Akerman allait très mal. Il a déclaré qu’elle était géniale et qu’il l'adorait. Elle était folle, bien sûr. Folle géniale, a-t-il conclu.

Son producteur Patrick Quinet a souligné que c'était une grande cinéaste qui a révolutionné, par sa singularité, quelques pans le cinéma international.

 

 

Ajouter un message