Carnet

Ahmed Chalabi

Ahmed Chalabi 30 octobre 1944 - 3 novembre 2015
05/11/2015

L’homme politique irakien qui est devenu vice-premier ministre après la chute du régime de Saddam Hussein, Ahmed Chalabi, est mort d’une crise cardiaque à son domicile Kadhimiya à Bagdad. Le premier ministre Haider al-Abadi a annoncé de manière officielle son décès. Une autopsie post-mortem de son corps a été effectuée pour savoir si le politicien irakien a été empoisonné, car une source proche de Chalabi a déclaré qu’il était, jusqu'à la nuit dernière, en très bonne santé et a été vu en train de dîner avec des amis dans un club de tir à Bagdad.

Né le 30 octobre 1944 à Kadhimiya, Ahmed Chalabi de son nom complet Ahmed Abdel Hadi Chalabi, qui est issu d’une famille aisée, et a passé la plupart de sa vie en Grande-Bretagne et aux États-Unis, où il a reçu un doctorat en mathématiques, est mort à l’âge de 71 ans. Placé à la tête du Congrès national irakien, Ahmed Chalabi, qui est décédé le 3 novembre 2015, a fourni de fausses informations avec des preuves factices accusant Saddam Hussein d’avoir en sa possession des armes de destruction massive et des liens avec Al-Qaïda afin de convaincre les Américains de renverser le dictateur sunnite.

Des personnalités politiques irakiennes ont rendu hommage à cet instigateur de l’invasion américaine de l’Irak en 2003. Cheikh Humam Hamoudi, premier vice-président du parlement, a dit que la mort de Chalabi est une grande perte pour l'Irak. Il fut un exemple de persévérance et de dévouement, a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur irakien a salué le travail de Chalabi pour le salut du peuple irakien de la dictature. Le premier ministre Haider al-Abadi a, quant à lui, déclaré qu’Ahmed Chalabi avait consacré sa vie à lutter contre la dictature et avait joué un rôle important pour établir la démocratie en Irak, selon Ouest France.

Des responsables politiques irakiens se sont rendus à son domicile pour lui rendre hommage.

 

 

Ajouter un message