Carnet

Richard Von Weizsäcker

Richard Von Weizsäcker 15 avril 1920 - 31 janvier 2015
01/10/2015
Richard Karl Freiherr von Weizsäcker, un homme d'État et membre de l'Union chrétienne-démocrate allemande, né à Stuttgart, le 15 avril 1920 est mort à Berlin le 31 janvier 2015.
 
En 1969, il a été élu député fédéral, et s’est cinq ans plus tard, présenté à l'élection présidentielle, mais a malheureusement échoué. En 1979, il est devenu vice-président du Bundestag après les élections locales à Berlin-Ouest. Les élections anticipées de 1981 l’ont propulsé bourgmestre-gouverneur de Berlin-Ouest.
 
En 1984, avec le soutien des libéraux et des sociaux-démocrates, il a été élu au premier tour à l’élection présidentielle avec une forte majorité. Sollicitant un nouveau mandat de cinq ans en 1989, il a été réélu à l'unanimité. Grâce à sa popularité, et le respect à son égard, il a réalisé de fortes interventions dans le débat public. Son second mandat présidentiel a pris fin en 1994.
 
Ayant un père diplomate, Ernst von Weizsäcker - ambassadeur du Reich – et un grand-père Karl von Weizsäcker - ministre-président du royaume de Wurtemberg entre 1906 et 1918, Richard est issu d’une famille prestigieuse. Le philosophe et physicien Carl Friedrich von Weizsäcker, décédé en 2007 était son frère.
 
Grâce aux responsabilités de son père, il a passé la grande partie de son enfance à l'étranger, notamment au Danemark et en Suisse. À 17 ans, il a étudié la philosophie en Grande-Bretagne puis fréquente Oxford pour étudier l’histoire, et a enfin poursuivi ses études à Grenoble, en France.
 
Au début de la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé à Wehrmacht avec son frère Heinrich dans la 23e division d'infanterie. Il est élevé au grade de capitaine de réserve à la fin du conflit.
 
Il est rapatrié en 1945, dans sa région d'origine en raison de sa blessure dans les combats de Prusse orientale. Puis, il a repris ses études d'histoire et de droit à l'université de Göttingen. En 1953, il a épousé la fille adoptive Marianne Von Kretschmann, un industriel, avec qui il a eu quatre enfants.
 
En 1954, il est devenu membre de CDU (Union chrétienne-démocrate d'Allemagne). Puisqu’il n’a pas réussi à figurer parmi les candidats des élections fédérales du 19 septembre 1965, il est toutefois approuvé en 1966, au comité directeur fédéral et lors du congrès fédéral de Brunswick, il en est élu membre en 1967.
 
À l'investiture de la CDU/CSU, en 1968, Helmut Kohl lui a proposé d’être candidat aux élections présidentielles de l'année suivante, mais n’a obtenu que 20 voix, contre 45.
 
Il est élu en 1969, député de la Rhénanie-Palatinat au Bundestag. En mai 1971, soit moins de deux ans plus tard, le nouveau président du parti, Rainer Barzel l’a proposé lors du congrès de Sarrebruck, de devenir président de la commission politique de la CDU, et y siégeait pendant sept ans.
 
Barzel renonce petit à petit à ses fonctions dirigeantes, après l'échec en 1972, aux élections fédérales anticipées, et a fini par démissionner de la présidence du groupe parlementaire, le 9 mai 1973. Richard Von Weizsäcker s’est alors lancé dans la course à sa succession, mais malheureusement battu par Karl Carstens le 17 mai. Il devint dès lors vice-président du groupe.
 
À l'issue de ses deux mandats, Richard Karl Freiherr Von Weizsäcker cède la présidence fédérale à Roman Herzog.

Ajouter un message