Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Hommages : John Gainsford

Hommages : John Gainsford 4 août 1938 - 18 novembre 2015
23/11/2015

Le monde du Rugby sud-africain est sous le choc.

John Leslie Gainsford, le légendaire centre des « Springboks », Ouest France annonce son décès le 18 novembre 2015 au Cap en Afrique du Sud. La Fédération sud-africaine de rugby (Saru) a annoncé la nouvelle par le biais de son président Oregan Hoskins. Cette figure du rugby jouait au poste de trois quarts au sein de l'équipe d'Afrique du Sud.

Né le 4 août 1938 à Germiston en Afrique du Sud, John Gainsford qui a grandi à Lansdowne et étudiait à Lansdowne High School où il était Talonneur pour commencer, puis Demi de mêlée et enfin au poste de Centre, est mort à l’âge de 77 ans.


Gainsford était le plus grand Centre du monde.

John Gainsford a été sélectionné 33 fois dans l'équipe nationale d'Afrique du Sud et a marqué huit essais au cours de sa carrière entre 1960 et 1967.
⦁ Il est resté le Centre Springbok le plus capé jusqu'en 2001, l’année où Japie Mulder a égalé son record.

Oregan Hoskins, a salué le joueur qui était une superstar de sa génération et l’un des plus grands joueurs des springboks de l’histoire. C'était un grand homme, a-t-il conclu. Bossie Clarke, le président de Villager FC, a exprimé sa tristesse profonde. Il a déclaré dans son communiqué que John Gainsford était et restera toujours une légende non seulement de Villager FC, mais aussi de la province de l'Ouest et des Boks.

Un cancer a eu raison de lui

John Gainsford laisse dans le deuil Shona, son épouse, ses quatre enfants Murray, Lindsay, Kirk et Shona-Leigh et 11 petits-enfants... La cause de sa mort était le cancer, contre lequel il luttait avec détermination, comme il le faisait avec n'importe quelles difficultés dans sa vie, puis se résigna à mourir et le fit joyeusement, car c'était un homme aux convictions religieuses puissantes. Quelques jours avant sa mort, Hopkins a recueillis ses derniers mots : « Dieu a été si incroyablement bon avec moi. Il a si bien géré cette maladie ».

« Je voudrais exprimer mes sincères condoléances à la famille Gainsford pour leur perte. John était une superstar de sa génération et il restera dans l'histoire comme l'un des plus grands Springboks à avoir pratiqué ce sport » a conclu Hopkins dans sa déclaration à la presse.

 

Ajouter un message