Carnet

André Courrèges

André Courrèges 9 mars 1923 - 7 janvier 2016
12/01/2016

Le monde de la mode en deuil, le couturier français André Courrèges s’est éteint à l’âge de 92 ans, le 7 janvier 2016 à Neuilly-sur-Seine. Sa disparition a été confirmée dans un communiqué par la ministre de la Culture. Il a marqué les années 60 de par sa nouvelle vision de la haute couture, une révolution de la minijupe et l’ensemble pantalon pour femmes, la célèbre petite robe blanche.

Né le 9 mars 1923, André Courrèges fait ses études à Pau où il découvre le dessin et l’architecture. Il suit ensuite des cours à Paris à l’Ecole de la Chambre syndicale de la couture parisienne, après la seconde guerre mondiale. C’est chez le grand couturier Balenciaga qu’il a débuté sa carrière en 1950 et a ouvert onze années plus tard la maison de couture. Les minijupes et pantalons pour femme ont été recréés, architecturés à l’image de son époque. La maladie de Parkinson a fini par l’emporter après un long combat depuis plus d’une trentaine d’années.

Érik Orsenna et Gilles Lipovetsky présente le grand couturier dans un ouvrage paru aux Éditions Xavier Barral comme étant un styliste précurseur, visionnaire, qui n’a cessé d’innover la mode à son époque en mariant simplicité et vitalité dans ses créations. André Courrèges a habillé les icônes féminines de la mode de son époque dont Jackie Kennedy, Françoise Hardy, Audrey Hepburn ou encore Brigitte Bardot en utilisant les pièces phares comme les bottes plates, les lunettes à fente, le blouson en vinyle…Ce grand couturier célèbre a rendu heureuses les femmes qui portaient sa marque. Le Président François Hollande a rendu hommage au créateur révolutionnaire André Courrèges disant qu’il avait marqué la haute couture française.

 

 

Livre d'Or

Ajouter un message