Carnet

Michel BERGER

Michel BERGER 28 novembre 1947 - 2 août 1992
01/10/2015
  • Naissance : 28 novembre 1947 à Neuilly-sur-Seine
  • État civil : Michel BERGER, pseudonyme de Michel Jean HAMBURGER, est un pianiste, auteur-compositeur-interprète, directeur artistique et arrangeur musical français. Michel BERGER est le fils du professeur de médecine et néphrologue Jean HAMBURGER et de la concertiste Annette HAAS. Il épousa le 22 juin 1976, la chanteuse France GALL. Deux enfants sont nés de son union avec France GALL : Pauline Isabelle et Raphaël Michel.
  • Décès : 2 août 1992 à Ramatuelle 
  • Michel BERGER meurt dans sa chambre, foudroyé par une crise cardiaque causée probablement par le surtravail auquel il était accoutumé.
  • Il venait de jouer une partie de tennis quelques heures auparavant alors qu'il passait ses vacances à Ramatuelle avec son épouse. La partie de tennis devait durer dix minutes, mais elle a duré une heure. Quand BERGER est remonté dans la maison où il s'obstinait à travailler tous les matins mêmes en vacances, il fut pris d'un malaise qu'un médecin, dépêché sur les lieux, tenta de dissiper par une injection. Vingt minutes plus tard, son cœur cessait de battre à jamais. Il avait 44 ans.
  • Il est mort officiellement d'une crise cardiaque après une partie de tennis dans sa propriété de Ramatuelle, dans le midi de la France. Toutefois, il est à noter que l'artiste était un boulimique de travail et souffrait depuis plusieurs années d'un burn-out qui a grandement fragilisé sa santé.
  • Le jeudi 6 août 1992, Michel BERGER fut inhumé au cimetière de Montmartre (18e) aux côtés de son père, le professeur Jean HAMBURGER, mort en février, et tout près de son frère Bernard, décédé en 1982. 
  • L'intimité souhaitée par la famille a été respectée lors de ses obsèques, seuls les proches, quelques artistes et peu de personnalités y furent conviés.
  • Jacques ATTALI, un ami du couple, a prononcé l'oraison funèbre. « Tout ce qui est rare est fragile, et Michel était rare », a dit l'ancien conseiller du président MITTERRAND. « Michel ne voulait pas être une star, mais un artiste. (...) Son art est inclassable. » En tout cas, pour Jacques ATTALI, ce « Pierrot lunaire a influencé le goût musical de toute une génération et finira par « Le temps est à la colère, à la rage, à la révolte».
Ajouter un message