Carnet

André BRINCOURT

André BRINCOURT 8 novembre 1920 - 22 mars 2016
23/03/2016

L’écrivain, journaliste et critique littéraire français André Brincourt est décédé le mardi 22 mars 2016, d'après le quotidien national Le Figaro. Durant la Seconde Guerre mondiale, il faisait partie des engagés volontaires alors âgé de 18 ans. Détenu en 1940, il s’est évadé puis s’est engagé dans le mouvement Combat de la région niçoise. André Brincourt est titulaire de la Croix de guerre (1939-1945) et de la médaille de la Résistance.

Né le 8 novembre 1920 à Neuilly-sur-Seine, André Brincourt a gagné le grand prix de littérature de l'Académie française pour tout son œuvre en 1999. Plusieurs de ses ouvrages, parmi la vingtaine allant de la poésie eu roman, ont été consacrés à son ami André Malraux, avec lequel il a eu des entretiens télévisés lorsqu’il animait la rubrique littéraire à la télévision. L’auteur de Messagers de la nuit publié en 1995, Tête-de-loup en 2003 ou encore Insomnies en 2007 s’est éteint à l’âge de 95 ans.

André Brincourt est ancien rédacteur en chef du Figaro littéraire et a également dirigé les pages culturelles du journal. En tant que critique littéraire, il était membre du jury d’un des plus prestigieux prix littéraire français de 1984 à 2011, le « prix Renaudot ». Selon son neveu Christian Brincourt, l’ancien membre du comité d’honneur de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) a succombé à des suites d’une infection. A cette heure, les modalités de l'enterrement d’André Brincourt n’ont pas encore été communiquées.

Ajouter un message