Carnet

Jim MORRISON

Jim MORRISON 8 décembre 1943 - 3 juillet 1971
01/10/2015
  • Naissance : 8 décembre 1943 à Melbourne (Floride)
  • État civil : De son vrai nom, James Douglas MORRISON, plus connu sous son surnom « Jim » ou plus tard « Lizard King », était un poète et chanteur de rock américain, leader du groupe « The Doors », de 1965 à 1971. Jim MORRISON est l'aîné des trois enfants issus du mariage entre Steve MORRISON, officier de l'US Navy, et Clara CLARKE. Il naît deux ans presque jour pour jour après l'attaque japonaise contre la base américaine de Pearl Harbor.
  • Décès : 3 juillet 1971 à Paris
  • Dans les années 70, une ambiance macabre domine alors le monde du rock : Jimi HENDRIX est mort le 18 septembre, Janis JOPLIN décède le 4 octobre. MORRISON plaisante : à ses compagnons de beuverie, il déclare, mi-figue mi-raisin : « Vous êtes en train de boire avec le no 3 ».
  • Le 5 juillet 1971, une rumeur court à Los Angeles selon laquelle Jim MORRISON serait mort. Rien de bien alarmant, néanmoins dépêché à Paris le 6 juillet, le manager des Doors, Bill SIDDONS, ne peut que constater la mort du chanteur, décédé dans sa baignoire dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971. 
  • Aucune autopsie ni examen n'a été pratiqué sur le cadavre, la cause officielle du décès étant une simple crise cardiaque. La vie d'excès menée par Morrison pendant six ans accrédite cette version des faits. 
  • C’est le commissaire de police du IV arrondissement de Paris Robert BERRY qui sera dépêché sur les lieux et conclura à une mort naturelle par arrêt cardiaque.
  • L'inhumation a lieu le 7 juillet 1971, au cimetière du Père-Lachaise, où se trouve toujours la tombe de MORRISON. Ce jour-là, ils n'étaient que 5 autour de la fosse de la 6e division, rangée 2, allée 5.
  • C’est donc dans un anonymat total que fut enterré MORRISON le 7 juillet 1971 en présence de Pamela COURSON, Agnès VARDA, Alain RONAY, Robin WERTLE (secrétaire canadienne de Jim) et de Bill SIDDONS, le manager du groupe débarqué de Los Angelès. Un enterrement sans fleurs ni couronnes ou Pamela lut quelques lignes de « the celebration of the Lizard ».
  • Ce n’est qu’après cette cérémonie intime pour ne pas dire secrète que SIDDONS annonça officiellement à son retour aux États-Unis le décès officiel de MORRISON.
  • La plaque apposée sur la tombe de Jim MORRISON porte l'inscription en grec : « ΚΑΤΑ ΤΟΝ ΔΑΙΜΟΝΑ ΕΑΥΤΟΥ » (« Fidèle à son propre démon »).

Ajouter un message