Carnet

Anne-Louis GIRODET

Anne-Louis GIRODET 5 janvier 1767 - 9 décembre 1824
01/10/2015

Naissance : 5 janvier 1767 à Montargis

État civil : Anne-Louis GIRODET est un célèbre peintre français. De son nom complet Anne-Louis GIRODET de ROUCY, il a grandi à Montargis, sa ville natale. Enfant doué en Art particulièrement en violon et en dessin, il embrasse une carrière de peintre. C’est ainsi qu’en 1785, il intègre l'atelier de DAVID à Paris. Orphelin, son protecteur et ami de la famille, le docteur TRIOSON l'adopte en 1809. En 1787, il passe le Prix de Rome, mais il est disqualifié pour avoir sorti des croquis de l'enceinte de l'épreuve. Ce n’est qu’en 1789 qu’il en est le lauréat. La consécration suprême arrive le 4 septembre 1816, quand il est nommé professeur à l'École des Beaux-Arts de Paris.

Décès : 9 décembre 1824 à Paris

  • Épuisé par ses derniers portraits et sentant sa fin proche, Anne-Louis GIRODET se fait porter dans son atelier, pour adresser un suprême adieu à ses œuvres, avant que ses yeux presque éteints ne se ferment à jamais. Il rend l’âme à 57 ans.
  • Il est inhumé dans la 28ème division du cimetière du Père-Lachaise.
  • Lors de ses obsèques, le roi Louis XVIII l’ordonne la croix d’officier à titre posthume qui a été placée sur son cercueil.
  • Le 9 décembre 1924, une plaque est apposée au le numéro 26 de la rue de la Chaussée, à Montargis, la maison où il est venu au monde. Elle rappelle que « GIRODET-TRIOSON est né dans cette maison ».
  • Le mardi 13 janvier 1925, le journal Paris-Centre revient sur les manifestations organisées pour la commémoration du centenaire de la mort « d’un des plus illustres enfants ».
  • Le groupe France TV publie l’article « Anne-Louis GIRODET, pionnier de la lithographie, au musée GIRODET » à l’occasion de l’exposition « À l'épreuve du noir, GIRODET et sa lithographie » dédiée à sa mémoire en janvier 2011.
  • Frédéric NORMAND du Parisien avec son article « GIRODET ou l'art de vivre sous l'Empire » lui a rendu hommage.
  • Le numéro 122 du magazine « Dossier de l'art » intitulé « GIRODET romantique et rebelle » lui est dédié à l'occasion de l'exceptionnelle rétrospective que le Louvre lui consacre. Le magazine revient sur la carrière et l'art de « ce grand élève de David, injustement méconnu en France » avec une quinzaine de pages.
Ajouter un message