Carnet

Charles Gonard

Charles Gonard 11 octobre 1921 - 12 juin 2016
15/06/2016

Le Compagnon de la Libération Charles Gonard, engagé sous le pseudonyme « Morlot » est décédé le dimanche 12 juin 2016 à Vence. Au début, il s’était engagé comme étant agent de liaison à Marseille en distribuant des journaux et tracts clandestins et prend part à la lutte armée avec les Mouvements unis de la Résistance à partir de 1943.

Né le 11 octobre 1921 à Paris, Charles Auguste Gonard, fils d’un polytechnicien et ingénieur en chef des mines nommé Auguste Gonard, a grandi dans une famille de la bourgeoisie protestante lyonnaise. Après avoir tenté en vain de rejoindre Londres suite à l’appel du général de Gaulle en juin 1940, il décide de d’étudier le droit à Marseille et prépare l’Ecole Nationale de la France d’outre-mer. Un an plus tard, Charles Gonard s’engage dans la Résistance au sein du mouvement Combat puis d'autres mouvements de résistance à Paris. C’est le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini qui a annoncé la triste nouvelle de sa disparition.

Le Comité d’action militaire (COMAC) l’accueille en février 1944 et le charge de réorganiser les groupes francs après avoir entrepris des actions marquantes, à savoir des exécutions de traîtres, sabotages et attaques contre la Gestapo ou la Milice à Nice et Marseille. Il participe aux combats de la Libération de Paris la même année. A la libération, la grande figure de la Résistance est homologué lieutenant-colonel FFI et Compagnon de la libération suivant le décret du 17 novembre 1945. Charles Gonard s’est éteint à l’âge de 94 ans.

Son engagement et son courage lui ont valu la croix de guerre 1939-1945 (5 citations), la médaille de la Résistance avec rosette ainsi que le rang de commandeur de la Légion d'honneur en 1996. Les honneurs militaires lui seront rendus à l'issue de la cérémonie religieuse qui sera célébrée le mardi 21 juin 2016 à 15 heures en la cathédrale Saint-Louis des Invalides.

Ajouter un message