Carnet

Julian BOND

Julian BOND 14 janvier 1940 - 15 août 2015
01/10/2015

Julian Bond, le leader des militants noirs américains pour l’obtention de l’égalité des droits civiques dans les années 60 est décédé à Fort Walton Beach, en Floride, le samedi 15 août. Il a succombé, selon l’organisation de lutte contre le racisme Southern Poverty Law Center qui a diffusé la nouvelle dans un communiqué, à une maladie vasculaire.

Né dans le Tennessee, à Nashville, le 14 janvier 1940 dans une famille d'intellectuels, Julian Bond qui a cofondé au début des années 1960 le « Student Nonviolent Coordinating Committee » (SNCC) a rendu son âme à l’âge de 75 ans.

Il a soutenu encouragé et entraîné des étudiants noirs à s'opposer à la ségrégation en s’emparant des espaces publics réservés uniquement aux Blancs, des fois au prix de violences physiques, d’insultes, de brimades, parfois le lynchage, voir même la mort.

Le SPLC que Julian Bond a présidé 1971 à 1979 a indiqué dans son communiqué que le pays a perdu l’une de ses voix les plus passionnées et les plus éloquentes pour la cause de la justice. Il a œuvré pour la défense de tous les groupes, toute personne soumise à la discrimination et à l’oppression, hélas la maladie l’a emporté, a ajouté l’organisation.

Le président Barack Obama qui l’a qualifié de « héros » n’a pas manqué de lui rendre hommage dans un message de condoléances. Julia Bond a permis de changer ce pays en mieux, a ajouté le Président.

Emporté par une brève maladie à Fort Walton Beach, Julian Bond laisse en deuil sa femme, ses cinq enfants, et ses huit petits-enfants.

 

 

Ajouter un message