Carnet

Jean Ricardou

Jean Ricardou 17 juin 1932 - 23 juillet 2016
27/07/2016

L’écrivain et théoricien français du mouvement du Nouveau roman, Jean Ricardou, est décédé le samedi 23 juillet 2016 à Cannes, dans le sud-est de la France. En 1966, son second roman « La Prise/Prose de Constantinople » remporte le prix Fénéon.

Né le 17 juin 1932 à Cannes, Jean Ricardou intègre l'École normale d'instituteurs de Paris en 1951 avant de devenir instituteur puis d’exercer le métier de professeur en collège jusqu'en 1977. Cinq ans plus tard, le futur écrivain soutient à Paris une thèse de doctorat ès Lettres et intègre en 1962 la revue Tel Quel, une collaboration qui durera pendant onze ans. Il s’est éteint à l’âge de 84 ans, selon l’un de ses éditeurs le surlendemain de sa disparition, information publiée par La Dépêche.

C’est en 1967 que paraît son premier livre de théorie intitulé « Problèmes du Nouveau Roman » dans la collection Tel Quel et co-dirige quatre ans plus tard le premier grand colloque sur le nouveau roman, rassemblant les principaux nouveaux romanciers. L’écrivain français est conseiller à la programmation et à l'édition du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle depuis les années 1980 et s’est consacré à la textique à partir de 1985. Le directeur associé de la maison d'édition Les impressions nouvelles, Marc Avelot, a déclaré que Jean Ricardou est mort à Cannes où il était en villégiature.

La date de l'enterrement de Jean Ricardou, qui a dirigé des séminaires de textique dont le dernier en 2015 ayant pour thème « Textique : Que dire quant à la lecture » n'a pas encore été communiquée.

Ajouter un message