Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Journal du centre
L'Agriculteur de l'Aisne
L'Echo Charitois
L'Echo Le Régional
L'Union du Cantal
La Dépêche
La NRCO
La République de Seine-et-Marne
Le Journal d'Elbeuf
Le Réveil du Vivarais et Vallée du Rhône
Les Nouvelles de Falaise
Liberté Le Bonhomme Libre
Pays des Alpes-Maritimes
Toutes les Nouvelles
Vosges Matin

Mort de la « reine des punks », Edwige Belmore

01/10/2015
Mort de la « reine des punks », Edwige Belmore  septembre 1957 - 22 septembre 2015

Edwige Belmore, mannequin et chanteuse, figure de la nuit parisienne et new-yorkaise, est décédée le 22 septembre 2015, a informé l’AFP. Le Vagabond Hotel, un hôtel à Miami au sud-est de Floride, où elle résidait, a indiqué que cette Icône punk des années 1980 est morte dans un hôpital local, entourée de ses amis. La raison de sa mort n’a pas été divulguée.

Née en septembre 1957, Edwige Belmore celle qui a adopté un nouveau look : crâne rasé, pantalon d’équitation, chemise blanche, blouson de cuir, hauts talons et fine cravate, et laissée à Paris par ses parents à 19 ans, avec 20 dollars dans la poche, puis a décidé de se créer un personnage en 1976, s’est éteint à l’âge de 58 ans.

Physionomiste au « Palace », celle qui a été photographiée par les plus célèbres photographes dont Helmut Newton, Jean-Baptiste Mondino ou Pierre et Gilles, et défilant également pour les grands couturiers comme Jean Paul Gaultier ou Thierry Mugler qui sont attirés par sa beauté androgyne et ses cheveux courts blonds platine, a rendu son âme à Miami, en Floride.

Chanteuse du groupe Mathématiques moderne avec Claude Arto, Edwige Belmore avait été sacrée « reine des punks », hélas, la vie a eu raison d’elle.

Pour rendre hommage à Edwige Belmore aujourd’hui disparue, Farida Khelfa a publié sur Instagram  une superbe photo aux cheveux blond platine, en noir et blanc, datant visiblement des années 1980, du regretté mannequin, accompagnée de l’inscription « Adieu Edwige ». La styliste Catherine Baba et l'artiste anglais Duggie Fields en ont fait de même sur le même réseau social.

Jean Paul Gaultier, dans son hommage publié sur son compte twister, a qualifié Edwige Belmore d’être le plus bel ange platine qu’il n’a jamais rencontré.

 

 

Livre d'Or

Morita de los Angeles Insausti vendredi 2 octobre 2015
Adios ma "belle" EDWIGE" et hasta la vista!!!!..... prochaine!!!!.... MILLE BESOS. Morita
Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z