Carnet

Islam Karimov

Islam Karimov 30 janvier 1938 - 2 septembre 2016
05/09/2016

Islam Karimov, chef de l’Etat d’Ouzbékistan est décédé le vendredi 2 septembre 2016 à Moscou. Il était à la tête du pays depuis plus d'un quart de siècle. Les Occidentaux l’ont longtemps accusé de ne pas avoir laissé l'opposition être libre pour s’exprimer et d’avoir placé ses pions à tous les échelons pour pouvoir régner sans partage en plus de vingt-cinq ans.

Né le 30 janvier 1938 à Samarcande, dans le sud-est du pays, Islam Abdouganievitch Karimov est issu d’une famille de fonctionnaires, d’une fratrie de sept frères et une sœur, selon sa biographie officielle. Une version contredite par d’autres, qui l’ont décrit comme étant orphelin. Le président de l'Ouzbékistan s’est éteint à l’âge de 78 ans, d'après le journal Le Figaro. C’est au moment où l'Union soviétique était dans l’agonie que Karimov est arrivé au pouvoir.

La télévision publique ouzbèke a annoncé le jour de sa disparition que le président a succombé à des suites d’une hémorragie cérébrale. De son côté, la Turquie qui est la proche alliée du pays a, par l’intermédiaire de son Premier ministre Binali Yildirim, annoncé la triste nouvelle sans donner plus de précisions. Considéré comme étant un satrape autoritaire par les opposants ouzbeks, il est mis en avant par ses partisans comme un bon dirigeant qui a entre autres su contrer la montée des radicaux islamistes.

Ce chef de l’Etat d’Ouzbékistan a dirigé l'Ouzbékistan du 24 mars 1990 au jour de sa disparition. Sa fille aînée Goulnara Karimova qui était pressentie pour être son successeur est tombée en disgrâce après avoir comparé son défunt père à Staline, accusé sa mère et sa sœur de sorcières, et est actuellement assignée à résidence pour une accusation de corruption. L’enterrement d’Islam Karimov, dont la commission chargée des funérailles présidée par le Premier ministre Chavkat Mirzioïev, se déroulera dans sa ville natale de Samarcande.

Ajouter un message