Carnet

Sophie DAUMIER

Sophie DAUMIER 24 novembre 1934 - 1 janvier 2004
01/10/2015

Naissance : 24 novembre 1934 à Boulogne-sur-Mer

État civil : Sophie DAUMIER est le nom d’artiste de la comédienne française Élisabeth Simonne Juliette Clémence HUGON. Fille du célèbre compositeur Georges HUGON, c’est en 1955 qu’elle débute sa carrière d’actrice. En effet, elle fait ses premiers pas dans le film « Paris canaille », sous le nom de scène de « Betty DAUMIER ». Son père était directeur de l'École de musique de Boulogne-sur-Mer. Côté vie privée, elle a eu une liaison avec le rocker Vince TAYLOR dans les années 1960. Par la suite, elle a été la femme de l’humoriste Guy BEDOS qu’elle épouse en 1965. Au moment de leur rencontre en 1963, elle avait déjà un fils prénommé Philippe. Guy BEDOS reconnaîtra ce dernier quelques années plus tard.

Décès : 1er janvier 2004 à Paris

  • Sophie DAUMIER décède à 67 ans, des suites de la maladie génétique, la chorée de Huntington. Elle rend l’âme la veille du jour de l’an à son domicile parisien du XIe arrondissement.
  • Le 1er janvier 2004, ses obsèques sont célébrées à l'église Saint-Roch, à Paris. Au terme de la cérémonie, elle fut inhumée au cimetière du Père-Lachaise (45e division).
  •  AFP annonce son décès via une dépêche où sa carrière est rapportée.
  • Libération annonce la mort de « la comédienne française Sophie DAUMIER, ex-femme et partenaire sur scène de Guy BEDOS » tout en soulignant qu’elle « était atteinte depuis plusieurs années d'une maladie génétique rare, la maladie de Huntington ».
  • Le Parisien parle du décès de la « comédienne Sophie DAUMIER, partenaire sur scène de Guy BEDOS dans les années 1960, qui vivait retirée de la scène ».
  • L’Humanité souligne le fait que la défunte avait « en 1988, à l'occasion d'une soirée spéciale de la comédie musicale « Starmania », lancé un appel pour la création d'une structure d'accueil spécialisée en France, pour les personnes atteintes de la maladie de Huntington » dans son article annonçant son décès.
  • Les Échos, dans son article annonçant sa disparition, se souvient « d'une blonde, fraîche, malicieuse, endiablée, même, avec un faux air de Brigitte BARDOT, mais beaucoup plus d'humour acide ».

Ajouter un message