Carnet

Serge Doubrovsky

Serge Doubrovsky 22 mai 1928 - 23 mars 2017
28/03/2017

Celui qui a inventé le mot « autofiction », critique littéraire et écrivain français Serge Doubrovsky est mort à Paris, le jeudi 23 mars 2017. C’est le journal Le Monde qui a annoncé son décès, avant d’être confirmé par l’université de New York où M. Doubrovsky a longtemps travaillé.
Né à Paris le 22 mai 1928, Serge Doubrovsky de son nom d’origine Julien Doubrovsky a renouvelé, avec un mélange unique d’obstination et d’audace, les enjeux de la littérature fictionnelle et autobiographique. Son œuvre date de l’écriture du « je », depuis la fin des années 1960.
On se souviendra de Serge Doubrovky, pour avoir inventé et théorisé, le terme « autofiction », après la mort de sa maman, en 1977, à la sortie de son troisième roman, intitulé « Fils », tiré de son œuvre psychanalyste.
Ses livres qui s’abritaient habituellement sous une forme de jeu, car parlent en même temps de la filiation et du tissage textuel, ont révolutionné la littérature à un rythme régulier et patient, parmi lesquels : « La Dispersion » en 1969, « Fils » en 1977, « un amour de soi » publié en 1982, « La Vie l'instant » en 1985, « Le Livre brisé » sorti en 1989, « L'Après-vivre » en 1994 ou encore « Un Homme de passage » en 2011.
À l’annonce de son décès, le directeur du centre de civilisation et culture françaises de NYU (université de New York), Tom Bishop a déclaré qu’il est très ému par cette perte. Doubrovsky était quelqu’un d’extraordinaire, parfois difficile et peu commode, mais qui comptait beaucoup pour lui. Un grand écrivain, un grand professeur qu’il estime beaucoup, a-t-il continué.
La mort de Serge Doubrovky à l’âge de 88 ans, nous fait inconsciemment comprendre que le 20e siècle est en train de s’en aller petit à petit. Ses obsèques auront lieu au Cimetière parisien à Bagneux (92220), ce mardi 28 mars, à 15 heures.

 

Ajouter un message