Carnet

Michèle Rosier

Michèle Rosier 3 juin 1930 - 2 avril 2017
05/04/2017

Morte à Paris, sa ville natale, le 2 avril, Michèle Rosier laisse le monde de la mode ainsi que le cinéma français, orphelin.
Femme très discrète, Michèle Rosier née le 3 juin 1930 a été considérée comme étant l'inconnue du cinéma français, par Télérama. Un article qui a d’ailleurs fait l'objet, l’année dernière, d’un flash-back à la Cinémathèque française.
Fille d’Hélène Gordon-Lazareff qui a créé « Elle », Michèle Rosier a suivi la trace de sa mère, et devient journaliste en 1947 avant de fonder « V de V » ou Vêtements de Vacances, en 1963, sa propre marque de vêtement.
Ce n’est qu’en 1973 qu’elle réalise « George qui ? », son premier film, puis « Mon coeur est rouge » en 1976, aux côtés de Françoise Lebrun. Cette dernière la considère comme l’une des personnes ayant contribué aux changements de l’image de la femme et pleure aujourd’hui sa mort. « C’était une femme extrêmement discrète », a-t-elle continué.

Son dernier film intitulé « Ah ! la libido » est sorti en 2009.
Si elle reste méconnue du public, malgré 8 longs métrages à son actif, Michèle Rosier côtoyait les grands noms du cinéma français dont Anne Wiazemsky, Jean-Michel Ribes ou encore Jean-Luc Godard. Sa grande courtoisie restera sans doute dans la mémoire de ces acteurs, quand elle les recevait à son domicile dans le 6e arrondissement de Paris.
La rétrospection de toutes ses réalisations pendant plus de 40 ans, à la Cinémathèque française, nous incite à rendre hommage à Michèle Rosier, une scénariste et réalisatrice, passée inaperçue aux yeux du public français et de l’histoire du cinéma, confie Bernard Payen.
C’est son amie Françoise Lebrun qui a annoncé son décès à l’AFP. Elle avait 86 ans. Les circonstances et la cause de son décès n'ont toutefois pas été révélées.

 

Livre d'Or

Ajouter un message