Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Journal du centre
L'Alsace
L'Est Eclair
L'Hebdo des Savoie
L'Observateur du Beauvais
L'Union/Aisne
La semaine dans le Boulonnais
Le Berry Républicain
Le Courrier d'Aix
Le Crestois Val de Drome hebdo
Le Journal des Flandres
Le Ploërmelais
Le Réveil de Neufchâtel
Les Informations Dieppoises
Populaire du centre

Mort de Samir Frangié la veille de ses 72 ans

14/04/2017
Mort de Samir Frangié la veille de ses 72 ans 12 avril 1945 - 11 avril 2017

L’homme politique, journaliste et ancien député libanais, Samir Frangié est décédé le mardi 11 avril, la veille de son anniversaire, des suites d’une longue maladie.
Né à Zghorta au nord du Liban le 12 avril 1945, Samir Frangié, considéré comme une voix de sagesse dans un pays toujours divisé, s’est opposé au régime syrien toute sa vie. Il prêchait la liberté, l’égalité et la transparence.
Fils de l’une des figures de l’indépendance du Liban, Hamid Kabalan Frangié, il a suivi à sa façon, la trace de son père. Il rejoint en 1970, L'Orient avant d’intégrer l’équipe de L'Orient-Le Jour en adoptant son propre politique à l’encontre des partis chrétiens et des milices pendant la guerre civile.
Une fois la guerre terminée en 1990, l’intellectuel Frangié a continué de combattre pour la réconciliation entre communautés libanaises et crée avec l'aide de Hani Fahs, le Congrès permanent pour le dialogue libanais, sous le thème de « vivre ensemble ».
Icône de la « Révolution du Cèdre » qui a poussé en 2005 les Syriens hors du Liban, après le meurtre du premier ministre de l’époque Rafic Hariri, Samir Frangié a été décoré commandeur de la Légion d'honneur par la France.
Quand les menaces le frôlaient, il se contentait de déménager, mais c’est la maladie qu’il a combattu depuis de longues années qui a eu raison de lui à l’âge de 72 ans.
Les hommages ont afflué le lendemain de son décès de la part des hautes personnalités libanaises, dont le premier ministre libanais, Saad Hariri : « Samir Frangié a témoigné son humanisme, son patriotisme ainsi que son estime à la démocratie et à la liberté aux principes du 14 mars », a-t-il souligné.
Ancien analyste politique du journal Libération et de L’Orient Littéraire, Samir Frangié décédé à l’approche de l’anniversaire du début de la guerre libanaise laisse une épouse et deux enfants en deuil.
Ses obsèques ont eu lieu jeudi 13 avril, en l'église Saint-Maron.

 


Samir Frangié par rue89

Livre d'Or

Ajouter un message

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z