Carnet

Miguel ABENSOUR

Miguel ABENSOUR   1939 - 22 avril 2017
26/04/2017

Figure emblématique de l’École de Francfort, spécialise des théories de l’utopie, le philosophe Miguel Abensour s’est éteint le samedi 22 avril.
Né en 1939, Miguel Abensour qui a grandi dans les Pyrénées s’est initié à la philosophie politique même si son père aurait aimé voir son fils devenir avocat comme lui. En 1970, il devient l’un de ces intellectuels qui formaient le cercle « antitotalitaire » et fonde aux côtés de Cornélius Castoriadis et de Claude Lefort le groupe Socialisme. Ensemble, ils ont publié de nombreuses revues dont « Textures », « Libre » ou encore « Utopie ». Il prend en 1974, la direction de la collection « Critique de la politique » et participe massivement à l’introduction du concept de l'École de Francfort en France.
Icône du LCSP (Laboratoire de changement social et politique), ex-président du Collège international de philosophie, Miguel Abensour compte plusieurs ouvrages à son actif notamment « Le procès des maîtres rêveur », « Rire des lois », « La Démocratie contre l'État », « L'Utopie de Thomas More à Walter Benjamin » ou encore « du magistrat et des dieux ».
Pour rendre hommage à la collection « Critique de la politique », Étienne Tassin et Anne Kupiec ont publié en 2006, un ouvrage en son honneur, chez Sens & Tonka, sachant que la philosophie politique d’Abensour est un instrument qui permet de se retrouver habilement dans le labyrinthe de l’émancipation.
Professeur depuis les années 90 à Paris Diderot, le président de l'université, ainsi que le Laboratoire du changement social et politique ont tenu à présenter ses condoléances à la famille de Miguel Abensour décédé à l’âge de78 ans.
Les obsèques de ce philosophe politique et professeur émérite ont lieu ce mercredi 26 avril au cimetière du Père-Lachaise.

 

Ajouter un message