Carnet

Emmanuèle Bernheim

Emmanuèle Bernheim  décembre 1955 - 10 mai 2017
12/05/2017

Même si elle n’a sorti que 6 livres en 30 ans de carrière, elle a su imposer son style et sa voix dans le monde de littérature. Emmanuèle Bernheim, scénariste et romancière, est décédée le mercredi 10 mai 2017.
Née en décembre 1955, Emmanuèle Bernheim a commencé à écrire suite à son séjour au Mexique. Un collègue, quand elle travaillait encore chez « Cahiers », lui conseille alors d’expédier son manuscrit à Phillipe Sollers. Sous le titre de « Cran d’arrêt », Sollers l’a publié chez « Gaillard » en 1985, suivra par la suite son deuxième roman « Un couple », en 1987. 
Fidèle aux éditions Gaillard, elle y publie en 1993 « Sa femme » dans lequel elle étale les vérités sur les femmes et sur ce qu’elles ont l’habitude de se cacher à elles-mêmes. Avec ce livre, elle reçoit le prix Médicis. Son avant-dernier titre « Stallone » remonte à 2002.
Dans son dernier livre intitulé « Tout s'est bien passé » publié en 2013, elle écrit pour la première fois à la première personne du singulier. Dans cet ouvrage, elle raconte les dernières heures de son père frappé d’un accident vasculaire et qui leur avait demandé, à sa sœur et elle, de l’aider à mourir. Emmanuèle Bernheim est parti rejoindre son papa à l’âge de 61 ans. 
À l’annonce de la disparition d’Emmanuèle Bernheim qui a succombé à un cancer de poumon, l'écrivain Patrick Grainville qui siégeait avec elle au jury du prix Médicis lui a rendu hommage, en la considérant comme une complice et une amie.
Audrey Azoulay, la ministre de la Culture et de la Communication, a quant à elle confié dans un communiqué que c’est une combattante des mots, une femme d'exception qui s’en est allée. 
Ses funérailles auront lieu au crématorium du cimetière du Père-Lachaise à Paris, lundi 15 mai à 15 h 30.

 

Livre d'Or

Ajouter un message