Carnet

Philippe LÉOTARD

Philippe LÉOTARD 28 août 1940 - 25 août 2001
01/10/2015

Naissance : 28 août 1940 à Nice

État civil : De son vrai nom Ange Philippe Paul André LÉOTARD-TOMASI, Philippe LÉOTARD est un acteur, poète et chanteur français. Il est l’aîné d’une fratrie de 7 enfants, dont 4 filles. Attiré dès son enfance par la littérature et ancien élève d'hypokhâgne au lycée Henri-IV, il intègre la Sorbonne au lieu de l'École Normale Supérieure. Il obtient une licence de lettres. Il fut marié à l'actrice Liliane CAULIER avec qui il a deux enfants. De 1972 à 1981, il a une liaison avec l'actrice Nathalie BAYE. Puis en 1986, il a une liaison avec Emmanuelle avec qui il a une fille, Faustine. Il était père de 4 enfants : Frédéric, Laetitia, Faustine et Clara.

Décès : 25 août 2001 à Paris

  • Philippe LÉOTARD était partiellement paralysé et fait deux comas éthyliques dans sa vie, agrémentée d’un certain nombre d'overdoses et d’un cancer de la langue. Il meurt à l’aube de ses 61 ans, d'une insuffisance respiratoire dans une clinique parisienne où il était hospitalisé depuis deux mois.
  • Le mardi 28 aout 2001, ses obsèques furent célébrées dans la petite chapelle du cimetière du Père Lachaise à Paris.
  • Dans son homélie, le père LOUVAU estime « qu'il a fallu la mort pour que Philippe LEOTARD, tourmenté d'absolu et de lumière, ne souffre plus ».
  • Il fut par la suite incinéré et ses cendres furent inhumées au cimetière du Montparnasse (9e division), à Paris.
  • Dans un livre intitulé « À mon frère qui n'est pas mort », François LÉOTARD rend hommage à Philippe. Il évoque leur enfance, et dit son amour pour les femmes, l'alcool, la nuit.
  • Marie SAUVION du quotidien Le Parisien annonce son décès au travers de son article intitulé : « Philippe LÉOTARD s'en est allé ». Elle y déclare « à force de frôler la mort, il a fini par se laisser convaincre. Comédien, écrivain, auteur, chanteur, il laisse le souvenir attendrissant d'une « gueule » visage parcheminé, regard circonflexe et sourire de clown triste et d'un sacré tempérament d'artiste, doublé d'un non moins indéniable talent pour l'autodestruction ».
  • Le Nouvel Observateur annonce son décès avec la phrase : « Autoproclamé « Ministre de la Défonce », on l'avait qualifié un jour d’« aristo qui a viré voyou, poète, artiste » : Philippe LÉOTARD est mort, à quelques jours de ses 61 ans ».
Ajouter un message