Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Journal du Diois
L'Eveil de Lisieux Cote
L'Observateur de l'Avesnois
L'Observateur du Douaisis
La Renaissance
Le Pays Malouin
Le Phare de Ré
Le Phare Dunkerquois
Le Réveil Normand
Messager Le Faucigny
Nord Eclair
Nord Littoral
Pontivy Journal
Presse Océan
Toutes les Nouvelles

Philippe LÉOTARD

01/10/2015
Philippe LÉOTARD 28 août 1940 - 25 août 2001

Naissance : 28 août 1940 à Nice

État civil : De son vrai nom Ange Philippe Paul André LÉOTARD-TOMASI, Philippe LÉOTARD est un acteur, poète et chanteur français. Il est l’aîné d’une fratrie de 7 enfants, dont 4 filles. Attiré dès son enfance par la littérature et ancien élève d'hypokhâgne au lycée Henri-IV, il intègre la Sorbonne au lieu de l'École Normale Supérieure. Il obtient une licence de lettres. Il fut marié à l'actrice Liliane CAULIER avec qui il a deux enfants. De 1972 à 1981, il a une liaison avec l'actrice Nathalie BAYE. Puis en 1986, il a une liaison avec Emmanuelle avec qui il a une fille, Faustine. Il était père de 4 enfants : Frédéric, Laetitia, Faustine et Clara.

Décès : 25 août 2001 à Paris

  • Philippe LÉOTARD était partiellement paralysé et fait deux comas éthyliques dans sa vie, agrémentée d’un certain nombre d'overdoses et d’un cancer de la langue. Il meurt à l’aube de ses 61 ans, d'une insuffisance respiratoire dans une clinique parisienne où il était hospitalisé depuis deux mois.
  • Le mardi 28 aout 2001, ses obsèques furent célébrées dans la petite chapelle du cimetière du Père Lachaise à Paris.
  • Dans son homélie, le père LOUVAU estime « qu'il a fallu la mort pour que Philippe LEOTARD, tourmenté d'absolu et de lumière, ne souffre plus ».
  • Il fut par la suite incinéré et ses cendres furent inhumées au cimetière du Montparnasse (9e division), à Paris.
  • Dans un livre intitulé « À mon frère qui n'est pas mort », François LÉOTARD rend hommage à Philippe. Il évoque leur enfance, et dit son amour pour les femmes, l'alcool, la nuit.
  • Marie SAUVION du quotidien Le Parisien annonce son décès au travers de son article intitulé : « Philippe LÉOTARD s'en est allé ». Elle y déclare « à force de frôler la mort, il a fini par se laisser convaincre. Comédien, écrivain, auteur, chanteur, il laisse le souvenir attendrissant d'une « gueule » visage parcheminé, regard circonflexe et sourire de clown triste et d'un sacré tempérament d'artiste, doublé d'un non moins indéniable talent pour l'autodestruction ».
  • Le Nouvel Observateur annonce son décès avec la phrase : « Autoproclamé « Ministre de la Défonce », on l'avait qualifié un jour d’« aristo qui a viré voyou, poète, artiste » : Philippe LÉOTARD est mort, à quelques jours de ses 61 ans ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z