Carnet

André Lafargue

André Lafargue 2 juillet 1917 - 17 juillet 2017
19/07/2017

André Lafargue, journaliste et résistant français, est décédé le lundi 17 juillet 2017. Si retraité il y a une trentaine d’années, le doyen du quotidien Le Parisien continue son activité de façon régulière de pigiste dans les pages culture. Ayant plusieurs cordes à son arc, le centenaire est également connu pour être critique de théâtre et de cinéma.

Né le 2 juillet 1917 à Paris, André Lafargue est français de par son père, directeur général d'Électricité et gaz du Nord, et britannique de par sa mère. A l’âge de 23 ans, il est mobilisé dans le régiment de Fontenay-le-Comte (Vendée) et espérant se rendre en Angleterre avec quelques camarades au temps de Charles de Gaulle, il n’y parvient pas et se rend à Paris. Le journal clandestin Résistance fondé par Marcel Renet avec lequel il partage un appartement, André Lafargue rédige des articles sous le nom Robert Desniaux et est connu par la suite sous le pseudonyme de La Flèche. Il s’est éteint après avoir récemment fêté ses cent ans.

La Gestapo l’arrête le 30 septembre 1943, il sera déporté en Autriche et passera un an dans les camps de concentration de Buchenwald, Mauthausen puis Ebensee. André Lafargue travaille à nouveau au journal Résistance après la Libération. Fusionnant avec Le Pays, le titre devient Matin-Le Pays qui cessera par la suite de paraître. Il rejoint Le Parisien libéré qui deviendra Le Parisien-Aujourd’hui en France en 1986. Il a fêté plus tôt ses cent ans le 29 juin 2017 dans les locaux du Parisien. A cette heure, les informations sur les obsèques d’André Lafargue n’ont pas été communiquées.

Ajouter un message