Carnet

Marc Ogeret

Marc Ogeret 25 février 1932 - 4 juin 2018
11/06/2018

Le chanteur engagé Marc Ogeret est décédé le lundi 4 juin 2018 à Semur-en-Auxois dans le département de la Côte-d’Or, a annoncé Le Journal de Saône-et-Loire. On se souvient de lui pour son disque le plus vendu « Marc Ogeret chante Aragon » en 1967 ainsi qu’un spectacle consacré à Aragon dont il a été vedette. Il était également interprète de Pierre Seghers, Jean Genet ainsi qu’Aristide Bruant.

Né le 25 février 1932 à Paris, Marc Ogeret se lance dans la chanson vers l’année 1954 en chantant celles de Léo Ferré et de Félix Leclerc aux terrasses des cafés. Il est ensuite remarqué par le frère de Jacques Prévert, Pierre Prévert, qui lui donne sa chance. Il poursuit sa carrière en faisant des cabarets à La Colombe de Michel Valette après avoir été chez Agnès Capri rue Molière. C’est sa compagne Anita qui a annoncé la nouvelle de sa disparition en indiquant que Marc était s’est éteint à l'âge de 86 ans au centre hospitalier de Semur-en-Auxois après y avoir séjourné depuis quelques jours.

En 1964, Marc Ogeret avait également fait la première partie du concert de Georges Brassens à Bobino. On se souvient de ses reprises des chansons telles que « La butte rouge » ou encore « La chanson de Craonne », évoquant la Première guerre mondiale. De nombreuses personnalités dont plusieurs figures de la gauche ont la salué la mémoire de celui qui était l’interprète de la plupart des chants révolutionnaires qui ont fait l'Histoire de France. Marc Ogeret, nommé chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 1983, sera inhumé avec le symbole du Paris révolutionnaire, un œillet rouge à la boutonnière.

Ajouter un message