Carnet

Pierre BÉRÉGOVOY

Pierre BÉRÉGOVOY 23 décembre 1925 - 1 mai 1993
01/10/2015

Naissance : 23 décembre 1925 à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

État civil : Pierre BÉRÉGOVOY est un célèbre homme politique français. Il est le fils d'Adrien BÉRÉGOVOY et d'Irène BAUDELIN. Il fut pris en charge par sa grand-mère à 5 ans. En 1941, il est contraint de quitter le lycée, car son père tombe gravement malade. Mais il réussit à obtenir tout de même un brevet d'enseignement industriel un CAP d’ajusteur et un CAP de dessinateur industriel. Il a eu trois enfants : Catherine Lise et Pierre BÉRÉGOVOY.

Décès : 1er mai 1993 à Nevers (Nièvre)

  • Pierre BÉRÉGOVOY est retrouvé inanimé sur la berge du canal de la Jonction, près de Nevers. Il souffre d'un important traumatisme crânien dû à un coup de feu. Il est d'abord transporté à l'hôpital de Nevers, mais décède dans l'hélicoptère chargé de l'évacuer à l'hôpital du Val-de-Grâce.
  • Le mardi 4 mai 1993, ses obsèques ont lieu à Nevers en présence du président de la République et d'autres personnalités politiques françaises.
  • Au terme de la cérémonie, il est inhumé au cimetière de Nevers.
  • Lors de son éloge funèbre le président de la République, François MITTERRAND a déclaré : « Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie, au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous ». Une allocution qui, par la suite, est devenue célèbre.
  • Le Nouvel Observateur dans son article intitulé « Ce qui a tué BÉRÉGOVOY » annonce son décès et souligne qu’« Il y a toujours un mystère dans l’ultime décision de se donner la mort. Mais les raisons qui ont fait basculer Pierre BÉRÉGOVOY dans le désespoir sont, elles, bien réelles » avant de revenir sur le récit des trois mois qui ont brisé « un homme de cœur ».
  • De son côté, Le Monde souligne dans son article annonçant son décès : « Pour toute décision importante, Pierre BÉRÉGOVOY réfléchissait longtemps avant de prendre une option et, une fois son choix arrêté, il s'y tenait et allait jusqu'au bout. Tel semble aussi avoir été le cas pour sa décision de mettre fin à ses jours ».
Ajouter un message