Carnet

Lil Buck Sinegal

Lil Buck Sinegal 14 janvier 1944 - 10 juin 2019
25/06/2019

Un de ses fils, Paul Jr l’a retrouvé inanimé à son domicile de Lafayette …
Il serait décédé d’un arrêt cardiaque suite de complications de son état de santé général. De son vrai nom Paul Alton Senegal, mais dans la communauté des musiciens de Louisiane, tout le monde le connaissait sous son nom de scène : Lil Buck Sinegal.

Il jouait encore jusqu'à il y a quelques semaines, malgré une douleur considérable provoquée par une déchirure à l'épaule, et il avait été opéré de manière à pouvoir participer au New Orleans Jazz & Heritage Festival ce mois de Juin.
Dans une carrière qui a commencé quand il était adolescent, Monsieur Sinegal, dont les prénoms et prénoms à la naissance étaient Paul Alton, a joué sur les plus grandes scènes dans le monde et dans de petits clubs du sud de la Louisiane.
Il était un habitué du « Ponderosa Stomp », un festival de musique de la Nouvelle-Orléans consacré à la redécouverte d'artistes et de chansons du passé méconnus. Son site internet le surnomme :

" Le meilleur guitariste du sud de la Louisiane "

· A 14 ans, Sinegal avait formé un groupe appelé « Jive Five » et jouait de manière professionnelle.
· Dans les années 1960, le groupe « Lil 'Buck et les Top Cats », comptait jusqu'à 17 musiciens, dont un organiste du nom de Stanley Dural Jr. Dural forma son propre groupe, « Buckwheat Zydeco », ce qui contribua à faire de la musique « zydeco » un phénomène mondial. Lil Buck a joué dans ce groupe et joue sur certains de ses disques.
· Il a également joué avec Clifton Chenier, Lil Buck a passé de nombreux Noël à Paris pendant des années lors des tournées. Ce n’était qu’un des nombreux endroits où ses compétences musicales l’emmenaient. "Les deux seuls endroits où je n’ai pas été sont le Japon et la Chine »

Lil Buck était connu pour avoir formé et encouragé de jeunes musiciens. En plus de jouer sur les albums des autres, Sinegal a produit ses propres disques :
· « Buck Starts Here » en 1999 et
· « Bad Situation » en 2002.
Très apprécié de ses collègues pour sa gentillesse naturelle et la discrétion qui l’amenait à se mettre volontiers au service musical des autres.
Il a parfois joué devant des foules, mais il déclarait lors d’une interview qu'il préférait les quartiers plus restreints. "Plus les gens sont proches de moi quand je joue, mieux je joue"… De nombreuses personnalités du monde de la musique ont rendu hommage au musicien. 

 

Ajouter un message