Carnet

Vera Lynn

Vera Lynn 20 mars 1917 - 18 juin 2020
18/06/2020

"We'll Meet Again" ("Nous nous reverrons")

Surnommée la « fiancée des forces armées », Lady Vera, qui vivait à Ditchling (East Sussex), est décédée entourée de sa famille qui a annoncé la disparition de la chanteuse un 18 Juin... 
L’icône britannique inoubliable, symbole d'espoir pour la communauté des forces armées britanniques pendant la deuxième guerre mondiale s’est éteinte à l’âge de 103 ans. Son célèbre titre « We’ll meet again » a connu une nouvelle jeunesse pendant le confinement. En pleine pandémie du coronavirus, Vera Lynn avait encouragé la population à retrouver « le même esprit qui nous a traversés pendant la guerre ».

« Sincerely yours »

Vera commence à chanter à l'âge de sept ans et quitte l'école à quatorze ans. Issue d’un milieu modeste elle songe à devenir couturière comme maman mais son père lui conseille de gagner sa vie en chantant. Sa première chanson est enregistrée en 1935 avec l’orchestre de Joe Loss à la BBC.

⦁ L’émission radiophonique hebdomadaire « Sincerely yours », destinée à réconforter les forces armées lui apportera la popularité.
⦁ Elle en a gardé un surnom, « la fiancée des forces armées » et le titre d'officier (1969). Vera a été toute sa vie une fervente supporter des soldats, pour qui elle a chanté pendant la guerre, dans des pays comme l’Égypte ou l’Inde, souvent au péril de sa vie.
⦁ Vera Lynn était aussi connue pour avoir chanté « The White Cliffs of Dover », « There’ll Always Be An England », et « If Only I Had Wings » pour donner du courage aux Britanniques pendant le Blitz ( les bombardements Nazi sur l’Angleterre).
⦁ Elle est décorée en 1998 de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem

Les pompiers de Londres lui ont rendu hommage en se réunissant pour chanter « Nous nous reverrons », le premier ministre Boris Johnson et sa compagne, Carrie Symonds, lui ont aussi rendu hommage : « Le charme et la voix magique de Dame Vera Lynn ont ravi et élevé notre pays à certaines de nos heures les plus sombres. Sa voix continuera à élever le cœur des générations à venir ».

De son vrai nom Vera Margaret Welch, était l'une des plus grandes chanteuses populaires britanniques de tous les temps, et pas seulement à cause de sa voix immaculée immédiatement reconnaissable et impeccable sur le plan musical mais surtout pour son travail vital pendant la Seconde Guerre mondiale et pour ses actions caritatives au cours des 75 dernières années.

En pleine crise sanitaire, Le Parisien nous rappelle que la reine Elizabeth II lui a emprunté le titre de sa célèbre chanson en concluant une allocution exceptionnelle aux Britanniques le 5 Avril dernier par « We will meet again » (« Nous nous retrouverons »)...

 

Ajouter un message