Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Angérien Libre
L'Union/Aisne
La Dépêche du Bassin
La Haute Saintonge
La Nouvelle Abeille
La Renaissance Lochoise
La Tribune Républicaine
Le Courrier du Loiret
Le Journal de Millau
Le Perche
Le Progrès
Le Régional de Cosne
Les Nouvelles de Falaise
Messager Le Faucigny
Sud-Ouest

Jacques LAFLEUR

01/10/2015
Jacques LAFLEUR 20 novembre 1932 - 4 décembre 2010

Naissance : 20 novembre 1932 à Nouméa, Nouvelle-Calédonie

État civil : D’ascendance néo-calédonienne, Jacques LAFLEUR était un homme politique français. Il est le deuxième fils de l'industriel Henri LAFLEUR et de Claudine SPAHR. Il effectua ses études au lycée La Pérouse de Nouméa puis les poursuit en Hexagone où il obtient une licence en droit à la faculté de Paris. Ses études terminées, avec ses frères, il décide de reprendre une partie des affaires du paternel. Le 22 décembre 1950, il épousa Roberte CHARON, à Paris. Le couple eut deux enfants : Isabelle et Pascal LAFLEUR, tous deux sont nés à Nouméa.

Décès : 4 décembre 2010 sur la Gold Coast, Australie.

  • Jacques LAFLEUR a été terrassé par une crise cardiaque dans sa résidence sur la Gold Coast, dans l'État du Queensland en Australie, d'où il a été transporté vers un hôpital sans pouvoir être ranimé. Il avait 78 ans.
  • Le 9 décembre 2010, une chapelle ardente avec veillée mortuaire fut organisée dans le hall de l'ancien hôtel Château-Royal, dans le quartier de l'Anse Vata à Nouméa, en présence de personnalités locales ou nationales.
  • Le 10 décembre 2010, la cérémonie funèbre s’est tenue dans le hall de l’hôtel « le Château Royal », au bord d’une plage de Nouméa.
  • Il fut inhumé par la suite au cimetière du Quatrième Kilomètre à Nouméa.
  • Le Figaro annonce la disparition de celui qui « a dominé pendant près de trente ans, jusqu'en 2004, la vie politique du Caillou, Nouméa ».
  • PASCAL VIROT de Libération parle de la « fin d’un Caldoche tout-puissant, Jacques LAFLEUR ».
  • Le Journal Du Dimanche parle de la « mort d'un anti-indépendantiste, Jacques LAFLEUR ».
  • Nicolas SARKOZY a rendu hommage à celui qui a « toujours su, lorsque l’essentiel était en jeu, tendre la main à ses adversaires pour éviter le retour des violences et la division de la Nouvelle-Calédonie ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z