Carnet

Théodore MONOD

Théodore MONOD 9 avril 1902 - 22 novembre 2000
01/10/2015

Naissance : 9 avril 1902 à Rouen

État civil : Théodore MONOD était le nom sous lequel fut connu l’explorateur érudit humaniste et scientifique naturaliste français, Théodore André MONOD. Il est le fils de Wilfred MONOD qui fut le pasteur de la paroisse de l’Oratoire du Louvre à Paris. Théodore était licencié de sciences naturelles. Notons qu’à l'époque, cette licence comporta trois certificats différents : un de géologie, un autre de zoologie, et un dernier de botanique. Outre son diplôme, il fut par ailleurs directeur de l'Institut français d'Afrique noire et professeur au Muséum national d'histoire naturelle.

Décès : 22 novembre 2000 à Versailles

  • En février 2002, Théodore MONOD fut admis dans la maison de santé Claire Demeure, à la suite d'un accident cérébral. Rétabli de cet accident et visiblement physiquement atteint de séquelles, il est décédé à 98 ans, dans un établissement hospitalier de Versailles (Yvelines), des suites de cet accident.
  • Il est enterré au cimetière de Châtillon.
  • Henriette SARRASECA de RFI annonce sur le site web de la radio, la mort de Théodore Monod « un voyageur émerveillé ».
  • Le Nouvel Observateur parle de la disparition de Théodore MONOD « le naturaliste voyageur, et grand défenseur de la nature qui consacra sa vie au Sahara ».
  • Jean-Pierre THIBAUDAT de Libération avec son article « Théodore MONOD au-delà du désert » annonce la mort de « l'infatigable pèlerin humaniste, naturaliste et militant de la nature » et souligne que « les sans-logis, les sans-papiers, les arbres, les rivières, les déserts et les cailloux perdent, eux, l'un de leurs meilleurs amis ».
  • Deux genres et trente-cinq espèces végétales, huit genres et 130 espèces animales sont dédiés à Théodore MONOD. On peut entre autres retenir une fleur de la famille des gentianacées, la Monodiella flexuosa.

Ajouter un message