Carnet

Pierre DANSEREAU

Pierre DANSEREAU 5 octobre 1911 - 28 septembre 2011
01/10/2015

L’écologiste et professeur québécois, Pierre DANSEREAU s’est éteint le 28 septembre 2011 à Montréal, emporté par la faucheuse à quelques jours seulement de son centième printemps. Il nait le 5 octobre 1911 à Outremont, rue Maplewood. Il est l’ainé des cinq enfants de Marie ARCHAMBAULT et de Lucien DANSEREAU, ingénieur et directeur des travaux publics de la ville de Montréal. Dès l'âge de 12 ans, il manifeste un goût marqué pour la littérature. Durant son adolescence, il tâte de la littérature et collabore à des revues littéraires. En 1932, il suit des études de droit à l'Université de Montréal, à la demande de ses parents, mais il les abandonne et se tourne vers des études d’écologie.

·         Radio Canada annonce son décès en publiant sur son site web l’article intitulé « Pierre DANSEREAU s'éteint à l'âge de 99 ans ». L’article annonce le décès du « pionnier de l'écologie mondiale, le chercheur infatigable et surnommé l'écologiste aux pieds nus en raison de sa passion pour la recherche sur le terrain qui connu une carrière phénoménale qui s'est étendue sur six décennies ».

·         Dans son article « Le pionnier de l'écologie Pierre DANSEREAU est décédé », Le Devoir annonce qu’« Un des grands pionniers des sciences de l’environnement, et probablement un des chercheurs québécois les plus connus à l’étranger, Pierre DANSEREAU, s’est éteint aujourd'hui à Montréal à quelques jours de son 100e anniversaire » tout en revenant longuement sur son parcours.

·         Pour sa part, Charles Côté de La Presse publie l’article intitulé « Pierre DANSEREAU, pionnier de l'écologie, n'est plus ». Il y annonce que « Le biologiste québécois, un des pères de l'écologie moderne, est décédé hier, six jours avant d'atteindre 100 ans » tout en rappelant que « L'approche scientifique de M. DANSEREAU l'a porté à s'engager dans plusieurs dossiers concrets. Il a notamment publié en 1971 une des premières grandes études d'impacts écologiques au Québec portant sur le projet de l'aéroport de Mirabel ».

·         Par ailleurs, le Centre d’Études et de Recherches Internationales (CÉRIM) souligne que « Le Québec vient de perdre un de ses grands scientifiques, le pionnier de l’écologie à l’échelle mondiale. Sa contribution à l’écologie naturelle et aux sciences de l’environnement aura été gigantesque. Il a aussi beaucoup à nous apporter à travers son œuvre à la sociologie et à l’éco-sociologie » dans son article « Décès du botaniste et scientifique Pierre DANSEREAU » annonçant sa disparition. 

Ajouter un message