Carnet

Jean-Paul CLÉBERT

Jean-Paul CLÉBERT 23 février 1926 - 21 septembre 2011
01/10/2015

L’écrivain français Jean-Paul CLÉBERT s’est éteint à 85 ans, le 21 septembre 2011 à Oppède. Il vient au monde à Paris, le 23 février 1926. Après des études dans une institution religieuse, il rejoint à 16 ans, la Résistance française en 1943. Après la Libération, il passe six mois en Asie puis revient en France. Il mène alors une vie clandestine dans l´univers des clochards4, ce qui lui inspire son premier essai, Paris insolite (1952). Durant deux ans, il est reporter en Asie pour Paris Match et pour France Soir6, avant de se retirer en 1956 dans le Luberon.

·         Ses obsèques ont lieu le 22 septembre à 11h00, à Bonnieux.

·         Grégoire LEMÉNAGER du Nouvel Observateur publie l’article « La mort de Jean-Paul CLÉBERT » pour annoncer son décès. Il y écrit que « La littérature française avait son Jack Kerouac, elle vient de le perdre. Jean-Paul CLÉBERT, le clochard qui faillit avoir le prix Goncourt, est mort ce 21 septembre à l’âge de 85 ans » tout en ajoutant que « La liberté, ce fils de bonne famille l’avait découverte sous l’Occupation, à l’âge de 17 ans, en fuyant son collège de jésuites pour aller « perdre son pucelage » et s’engager dans la Résistance. Ce sont des expériences qui mènent à tout. Elles avaient mené Jean-Paul CLÉBERT dans la rue ».

·         Pour sa part, Thierry CLERMONT du Figaro annonce le décès de « Ce « clochard céleste » qui restera l’auteur du plus bel hymne au Paris des bas-fonds, des arrière-cours et des petits métiers : Paris insolite, édité en 1952 » dans son article « L'écrivain Jean-Paul CLÉBERT est décédé ».

·         Dans son article « Jean-Paul CLÉBERT est mort », L’Express annonce que « Le romancier et historien de la Provence Jean-Paul CLÉBERT est décédé mardi dans le Luberon à l'âge de 85 ans, ont annoncé mercredi les éditions Attila qui avaient réédité il y a deux ans Paris insolite, superbe chronique de sa vie de vagabond, publiée en 1952 » tout en soulignant qu’il « avait fait paraître en 1954 Paris insolite, un témoignage sur sa vie de clochard céleste à Paris durant la guerre ».

·         De son côté, Livres Hebdo annonce son décès en publiant l’article « Décès de Jean-Paul CLÉBERT ». L’article souligne par ailleurs que « Son œuvre a migré du Paris insolite et mystérieux à la Provence qu'il a dépeinte en beaux livres, romans et essais historiques ».

Ajouter un message