Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Matin
Havre Libre
L'Eclair Pyrénées
L'Eveil de Lisieux Cote
La Croix du Nord
La Provence
La Voix du Cantal
Le Courrier de l'Eure
Le Courrier Vendéen
Le Journal d'Ici Tarn et Lauragais
Le Journal de Millau
Le Journal de Montreuil
Le Régional de Cosne
Lozère Nouvelle
Sud-Ouest

René COTY

01/10/2015
René COTY 20 mars 1882 - 22 novembre 1962

Naissance : 20 mars 1882 au Havre

État civil : René COTY était le nom sous lequel fut connu le politicien et homme d'État français, Jules Gustave René COTY. Notons qu’il fut le second et dernier président de la IVème République française. Il est le fils de Jean COTY et de Blanche SENCE. Il obtint un double baccalauréat en sciences et en lettres, avec la mention « bien », en1899. En 1900, il fut exempté du service militaire, à cause de sa maigreur. Le 21 mai 1907, il épousa Germaine CORBLET, fille d'un armateur havrais, en l'église Saint-Michel du Havre. Le couple a deux filles, Geneviève et Anne-Marie COTY.

Décès : 22 novembre 1962 au Havre

  • René COTY décède à 80 ans, victime d'une crise cardiaque.
  • Il eut droit à des funérailles nationales. Ce fut le général de GAULLE qui prononça son éloge funèbre de ses obsèques célébrées au Havre le 27 novembre 1962.
  • Il cita Jean de La BRUYÈRE afin de mieux caractériser la personnalité de René COTY. Il déclara : « La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : elle lui donne force et relief ».
  • René COTY fut inhumé au cimetière Sainte-Marie au Havre.
  • L'Espace COTY, le principal centre commercial du Havre, fut inauguré en 1999.
  • À l'occasion de son éloge funèbre prononcé au Sénat, Gaston MONNERVILLE se souviendra « de la manière dont René COTY » assumait cette fonction : « Vice-président du Conseil de la République pendant plusieurs années, il ne dissimulait ni la fierté, ni le plaisir qu'il éprouvait à siéger à ce fauteuil pour diriger les travaux de ses collègues. Il le faisait avec aisance, n'hésitant pas à dire son mot dans le débat, s'il lui semblait que la discussion dut en être clarifiée, et il s'exprimait alors d'un ton dont la solennité, ponctuée d'un large geste du bras, s'accompagnait toujours d'un léger contrepoint d'humour ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z