Carnet

Francis JAMMES

Francis JAMMES 2 décembre 1868 - 1 novembre 1938
01/10/2015

Naissance : 2 décembre 1868 à Tournay, Hautes-Pyrénées.

État civil : Francis JAMMES est un poète, romancier, dramaturge et critique français. Il naît de Victor JAMMES et d'Anna BELLOT. Effectuant de médiocres études au lycée, il a finalement échoué à son baccalauréat, avec un zéro en français. En quête de lui-même, il écrit des poèmes qu’il adresse à diverses revues. Ce n’est qu’en 1989 qu’il publie son premier vrai recueil poétique « De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir ». Il passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays Basque, qui deviendront ses sources d’inspiration capitales.

Décès : 1er novembre 1938 à Hasparren, Pyrénées-Atlantiques.

Francis JAMMES est mort à l’âge de 70 ans à la Toussaint 1938.

  • Il fut inhumé au cimetière de Hasparren, placé au milieu du village basque où résidait sa demeure la maison Eyharytzea.
  • La mort de Francis JAMMES ne s’est pas déroulée conformément à son souhait, selon le recueil « Conversations Politiques et littéraires » de Maryse BAZAUD. Sa correspondance avec Francis JAMMES et la façon dont elle a appris sa mort sont brièvement décrites dans le recueil.
  • Des années après sa disparition, plusieurs musiciens adoptent ses œuvres : Lili BOULANGER met en musique « Clairières dans le ciel », Claude ARRIEU « Ah ! Quand verrai-je des îles », Marc BERTHOMIEU « La salle à manger », etc.
  • Le style d’écriture de Francis JAMMES baptisé « Jammisme » devient plus tard source de polémique. Une revue sur le « Jammisme » est publiée sur le site « Frisson Esthétique ».
  • Sa petite fille Mireille a publié un album mémorisant Francis JAMMES et son épouse Ginette GOEDORP. L’album qui témoigne la vie du poète est mis en ligne sur le blog « Syla », à la merci de sa petite fille, Mireille.
  • Le timbre « Hommage à Francis JAMMES » d’YVERT et TELLIER compte à présent parmi les collections de timbres de France.
  • La Maison Eyharytzea qui accueille le poète en 1921 le poète est devenue aujourd’hui un musée ouvert l’été.

Livre d'Or

roland Cruchet jeudi 17 janvier 2013
Souvenirs du grand poète tournayais avec ses nombreuses oeuvres,poèmes...et pensées à sa fille "Maiténa JAMMES décédée en 2012...Prières pour ces défunts. R.C
roland cruchet vendredi 1 février 2013
Souvenirs -Hommage à Françis JAMMES et sa fille Soeur Maitena dans nos prières...dans nos coeurs...du 8 décembre 1968 à TOURNAY (65) ou cette journée hivernale a été ensoleillée par un vibrant hommage avec la participation d'un poète toulousain, jean Zaino qui a lu ces vers:"ètre poète c'est tremper la plume dans son coeur et écrire avec son sang"...(Les matins d'algue). à l'occasion du centenaire de la naissance de Francis JAMMES à Tournay ,hautes-pyrénées.Merçi soeur Maitena pour votre sincère Amitié ,votre fidèle correspondance et vos prières.A présent Nous prions pour Vous. Un ami toulousain R.C
Jean DONATI dimanche 3 février 2013
Hommage rendu au grand poète Francis JAMMES le 8.12.1968 dès 11h sur la place du village à TOURNAY (65) en la présence de diverses personnalités,Mr DEGORSSE,Soeur MAITENA JAMMES,Mr le MAIRE ..le poète toulousain jean ZAINO ont rendu un vibrant hommage devant la maison natale du poète et des tournayais présents ce jour mémorable.Deux cartes commémoratives de francis JAMMES ont été éditées à l'occasion du Centenaire de la naissance du poète "Tournayais".Jean ZAINO,poète a édité deux remarquables recueils de poésie:"Les matins d'Algue"(prix Géraldine à Toulouse) et "Les brouillards multicolores"en hommage à Albertine SARRAZIN et préfacé par la romançière prématurément disparue.
yves cruchet mardi 5 février 2013
TOURNAY joli village des Pyrénées qui abrite mes chers Amis considérés avec récemment la disparition cruelle d'amis d'enfance de l'école de Tournay, daniel RICART à peine agé de 65 ans.TOURNAY aux bords de l'Arros à vu naitre FRANCIS JAMMES dont la maison natale est devenue Bibliothèque communale.J'aime y venir me ressourcer et méditer dans le lieu paisible et poétique de l'Abbaye -Notre-Dame de TOURNAY.- YC
JEAN ZAINO poète samedi 13 décembre 2014
TOURNAY, berçeau de Françis JAMMES : "J'entends le silence des nuits Et le soufle du vent. J'entends les cris de joie des naissances Et les cris puissants des détresses. J'entends le bruit sourd des villes Et le son perdu des cloches J'entends l'immensité des intimes dialogues Et les soupirs des vies qui s'achèvent. J'entends les battements d'un coeur à une jeune vie Et l' ardeur des torrents....
Ajouter un message