Carnet

Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER

Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER 13 février 1924 - 7 novembre 2006
01/10/2015

Naissance : 13 février 1924 à Paris

État civil : Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER est un journaliste, essayiste et homme politique français. Descendant d'une famille très influente aux ascendances prussiennes et juives, il est le fils aîné d'Émile SERVAN-SCHREIBER, co-directeur du journal Les Échos, et de Denise BRÉSARD. Baigné dès sa jeunesse dans le monde de la presse, il s’orienta facilement dans cette voie. En effet, dès l'adolescence, son père l'entraîne avec lui dans les réunions de son cercle où se rencontraient de nombreuses personnalités. Il divorça de sa première épouse Madeleine CHAPSAL et se sépara par la même occasion de sa maîtresse Françoise GIROUD, afin d’épouser Sabine BECQ de FOUQUIÈRES avec qui il aura quatre fils : David, Émile, Franklin et Édouard SERVAN-SCHREIBER.

Décès : 7 novembre 2006 à Fécamp (Seine-Maritime)

  • Diminué par une forme de dégénérescence affectant sa mémoire, plus communément appelé maladie d’Alzheimer, Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER est atteint d'une bronchite, il fut admis à l'hôpital de Fécamp. Il y décède à 82 ans des suites de celle-ci.
  • Le samedi 11 novembre 2006, ses obsèques ont eu lieu en l'église Saint-Valéry à Veulettes-sur-Mer. Environ 200 personnes, pour l'essentiel des membres de la famille et des habitants du village, se sont massées de cette petite station balnéaire.
  • Il fut par la suite inhumé dans l’intimité dans le Cimetière de Fécamp, aux côtés de son père et sa mère ainsi que sa sœur Brigitte.
  • Le Figaro annonça sa disparition au travers de son article « La mort de Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER » et livre les détails de sa mort rapportés par son fils Franklin.
  • Le journal « L’Express » dont il était le fondateur annonça le décès de celui « qui n'était pas qu'un patron de presse visionnaire et un homme politique, mais était aussi une gueule, une silhouette, une présence et des photos, de celles qui marquent une génération » et souligne « Jean-Jacques SERVAN-SCHREIBER était un acteur engagé de la vie française ».
  • Le Monde parle de la disparition de celui « qui voulait tout changer : un touche-à-tout dont les amis saluaient l'inventivité et l'énergie, et dont les adversaires relevaient la versatilité, un entrepreneur né ».
  • Jacques CHIRAC a exprimé sa tristesse et a salué « un passionné des idées nouvelles et de l'action », en rappelant qu'il avait été notamment « grand patron de presse, avec l'aventure exceptionnelle de l'Express, homme politique au style novateur, brillant essayiste ».

Ajouter un message