Carnet

Père Serge de Laugier DE BEAURECUEIL

Père Serge de Laugier DE BEAURECUEIL 28 août 1917 - 2 mars 2005
01/10/2015

Naissance : 28 août 1917 à Paris.

État civil : Le Père Serge de Laugier DE BEAURECUEIL est l'un des trois membres fondateurs de l'Institut dominicain d'Études orientales (IDEO). On l’a surtout connu pour sa consécration à de nombreux orphelins et enfants des rues de Kaboul, déchiré par la guerre. Il a également écrit quelques livres. Il passe ainsi 20 années en Afghanistan, à Kaboul. Il maîtrisait parfaitement la langue, les arcanes, ainsi que la culture de la ville.

Décès : 2 mars 2005.

Serge DE BEAURECUEIL est mort après une brève maladie à l’âge de 88 ans.

  • Ses obsèques eurent lieu à l’Église russe de Sylvanès.
  • Il fut ensuite inhumé au pied de l’église, non loin de l’Abbaye.
  • Son décès est passé presque inaperçu. Peu de liens, comme le site dominicain, donnent la date exacte de sa disparition.
  • Le site « Leschantres » seul donne les lieux d’inhumation du prêtre à travers l’article « Hommage au frère Serge DE BEAURECUEIL ». Une biographie du Père Serge de Laugier DE BEAURECUEIL est tissée le long de l’article.
  • Le site « nouvellesdekaboul.blogspot » rend hommage à Serge DE BEAURECUEIL en publiant l’article « Hommage à Serge de Beaurecueil ». Un colloque fut organisé à l'Abbaye de Sylvanès, le 9 au 11 octobre 2009, à l’initiative de l’article.
  • Les chants d’un album de Chœurs intitulé « Ma force et mon chant » sont ceux que le Père Serge DE BEAURECUEIL a écoutés quelques jours avant sa disparition. L’album interprété par le Chœur de la Cathédrale Saints Pierre et Paul de Minsk fut par la suite consacré au Père Serge DE BEAURECUEIL.
  • Le poète André VELTER rend hommage à Serge DE BEAURECUEIL dans un communiqué le 10 mars 2005. Il déclara : « Tous ceux qui ont approché Serge de Beaurecueil ont été frappés par l’alliance singulière en lui de la douceur et de la détermination, de la gaîté et du courage. Il avait son franc-parler et un rire désarmant. Il était intrépide, modeste, un peu excentrique et la bonté même : tout cela sans une once d’ostentation. C’était à n’en pas douter une sorte de saint atypique que les instances religieuses n’ont guère idée de béatifier : un mystique au regard clair ».

Ajouter un message