Carnet

Jean RENOIR

Jean RENOIR 15 septembre 1894 - 12 février 1979
01/10/2015

Naissance : 15 septembre 1894 à Paris.

État civil : Jean RENOIR est un réalisateur et scénariste français. Il était le deuxième fils du peintre Auguste RENOIR et d’Aline CHARIGOT. Il effectua de médiocres études puis s’engage auprès de l’armée en 1912. En avril 1915, Jean RENOIR reçut une balle au col du fémur lors d'un combat à Gérardmer dans les Vosges et devient un boiteux toute sa vie. Ses films ont initié les mutations du cinéma français entre 1930 et 1950 vers la « Nouvelle Vague » du cinéma. Parmi ses films les plus notables figurent « La Grande Illusion », « La Règle du jeu » et « Le Carrosse d'or ».

Décès : 12 février 1979 à Beverly Hills.

Jean RENOIR est mort à l’âge de 84 ans dans sa maison de retraite à Beverly Hills.

  • Sa dépouille fut transférée en France pour les obsèques.
  • Il fut par la suite inhumé au Cimetière d'Essoyes dans le département de l'Aube.
  • Jean RENOIR partage le même caveau que son père, le peintre Auguste RENOIR.
  • Son décès fut annoncé sur une courte rétrospective du Journal Télévisé de Midi 2, le 13 février 1979.
  • En 2009, plusieurs sources célèbrent la trentième année d’anniversaire de la disparition de Jean RENOIR.
  • Le cinéaste Jean-Luc GODARD rend hommage à Jean RENOIR en saluant « l'Art en même temps que la théorie de l'art. La beauté en même temps que le secret de la beauté. Le cinéma en même temps que l'explication du cinéma ».
  • Le 9 octobre 2005, l’émission « Projection privée » lui consacre le titre « Hommage à Jean RENOIR » en invitant Claude-Jean PHILIPPE, Claude GAUTEUR et Olivier CURCHOD au plateau. L’ouvrage « Jean RENOIR, une vie en œuvres » que Claude-Jean PHILIPPE a dédié au cinéaste, sera discuté pendant l’émission.
  • En mars 2012, les salles de cinéma à Figeac organisent un festival en « hommage à Jean RENOIR » où son film « La Grande Illusion » est diffusé à l’ouverture.
  • Une lithographie sur papier vélin, intitulée « Hommage à Jean RENOIR » fut peinte par Raoul DUFY.

Ajouter un message