Carnet

Jules-François BOCANDÉ

Jules-François BOCANDÉ 25 novembre 1958 - 7 mai 2012
01/10/2015

Jules-François BOCANDÉ s’en est allé lundi 7 mai 2012 à Metz, emporté par les complications d'une opération chirurgicale à 53 ans. Le footballeur sénégalais devenu entraîneur de la sélection sénégalaise est né le 25 novembre 1958 à Ziguinchor. Sa carrière de footballeur, il le débute au Casa Sport où il est surclassé pour jouer et gagner la finale de la Coupe du Sénégal de football en 1979. Mais lors de la finale marquée par la violence, il fait un croche-pied à l'arbitre. Un geste qui lui vaut une suspension à vie au Sénégal. Par la suite, il débute une carrière internationale en Europe et joue successivement à Tournai puis à Seraing, avant de rejoindre le Championnat de France : FC Metz, Paris SG, OGC Nice et RC Lens.

  • Anne Le HARS de France 3 intitule « Décès du footballeur Jules-François BOCANDÉ » l’article annonçant son décès. L’article rapporte que « l'ancien attaquant sénégalais, qui a su relancer le football sénégalais et a tout donné au football sénégalais par son talent et son engagement ».
  • De son côté, Le Nouvel Observateur publie l’article « décès de l'ancien buteur du FC Metz Jules BOCANDÉ » pour relayer l’annonce de son décès. Sa carrière est survolée brièvement survolée tout au long de l’article.
  • Le journal Le Populaire annonce la disparition d’un « monument du monde sportif sénégalais » dans son article annonçant sa mort. L’article revient sur la carrière de « l’ancien capitaine des « Lions », qui a réalisé un parcours atypique ».
  • Le site web chronofoot.com annonce son décès au travers de l’article « Décès de Jules BOCANDÉ à 53 ans ». L’article souligne que « Son nom restera à jamais gravé dans le marbre grâce à son titre de meilleur buteur du Championnat de France lors de la saison 1985/1986. C'est ainsi dans la ville où il s'est révélé au public français que l'artiste a quitté la scène définitivement ».
Ajouter un message