Carnet

André CARREL

André CARREL 12 août 1917 - 17 décembre 2011
01/10/2015
  • Naissance : 12 août 1917 à Paris.
  • État civil : André Hoschiller CARREL est un journaliste français. Il fut rédacteur en chef de L'Humanité Dimanche de 1958 à 1981. Fils d'un journaliste, il milite dans les milieux des Jeunesses communistes de France. Il apprend le métier au côté de Maurice Harmel, journaliste d'expérience. Résistant durant l'Occupation, il adopte son pseudonyme « André CARREL ». Bien qu'élu conseiller municipal, il ne persiste pas dans une carrière politique et reprend son activité de journaliste dans la presse communiste. En 1985, il est promu Officier de la Légion d'honneur, pour son activité de résistant.
  • Décès : 17 décembre 2011.

 

  • Il est décédé à 94 ans. Son décès fut annoncé par Pierre LAURENT, secrétaire général du Parti Communiste Français (PCF) via un communiqué et qu’il posta ensuite sur le site web du PCF. L’article est intitulé « Décès d'André CARREL : un grand résistant, un grand communiste, un grand journaliste ». Il y est peint comme un homme chaleureux, fin et vif.
  • « L’humanité » annonce sa mort sur son site web via un article qu’il titre : « André CARREL, grand résistant et ancien rédacteur en chef de l'Humanité Dimanche est décédé ». Sa vie et les points marquants de sa carrière y sont reportés. Puis, il lui rend hommage et publie sur son site deux autres articles réunissant plusieurs témoignages et hommages au défunt. Il titre le premier « André CARREL ». Cet élan national doit être raconté aux jeunes générations et le second « La mémoire d’André CARREL saluée par de nombreux témoignages ».
  • Le quotidien « L’express » annonce sa mort sur son site web via un article titré « Décès d'André CARREL, ancien PDG de la société éditrice de L'Humanité », relatant son parcours journalistique.
  • L’Association du Comité Parisien de la Libération annonce sa mort sur son site web. Il y décrit leur président d’honneur comme une personne courageuse, passionnée et engagée bien qu’il soit affaibli physiquement.
  • Le maire de Paris Bertrand DELANOË est un des premiers politiciens à réagir à cette disparition par le biais d’un communiqué de presse. Il qualifie le défunt comme un grand acteur de la résistance et de la libération de Paris. Des extraits du communiqué sont publiés sur le site du maire de Paris et sur le site web www.paris.maville.com.

Ajouter un message