Carnet

Pierre Paul RUBENS

Pierre Paul RUBENS 28 juin 1577 - 30 mai 1640
01/10/2015

Naissance : 28 juin 1577 à Siegen (Westphalie)

État civil : Pierre Paul RUBENS est un célèbre peintre baroque flamand. Il est le fils de Jan RUBENS, avocat protestant prospère et de Maria PYPELINCKX. En 1589, seulement deux ans après le décès de son père, sa mère et lui rentrent à Anvers. Il est alors baptisé dans la religion catholique. De 1589 à 1598, sa mère le place en apprentissage chez quelques peintres éminents de son époque. Il est marié de 1609 à 1626 à Isabella BRANT, puis à partir de 1630 à Hélène FOURMENT. Il a trois enfants de sa première union : Serena, Albert et Nicolas RUBENS. Il a quatre enfants de la seconde : Clara Johanna, François, Hélène et Pierre Paul RUBENS.

Décès : 30 mai 1640 à Anvers

  • Tombé malade et son état s’aggravant, Pierre Paul RUBENS décède à l’âge de 63 ans.
  • Il est inhumé à l'église Saint-Jacques d'Anvers.
  • Ses œuvres sont actuellement très recherchées par les collectionneurs d’art du monde entier. En effet, lors d’une vente aux enchères le 10 juillet 2002, sa peinture « Le Massacre des Innocents » est adjugée pour un prix de 60,98 millions d'euros à Lord Thomson.
  • Par ailleurs, le peintre est à de maintes reprises honoré par ses pairs. En effet, BAUDELAIRE dans « Les phares » dans « Les Fleurs du mal, déclare « RUBENS, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, / Oreiller de chair fraîche où l'on ne peut aimer, / Mais où la vie afflue et s'agite sans cesse, / Comme l'air dans le ciel et la mer dans la mer. » ou encore Vincent VAN GOGH dans sa lettre 459 destinée à son frère Théo. Il y écrit : « RUBENS fait vraiment sur moi une forte impression. Je trouve ses dessins colossalement bons, je parle des dessins de têtes et de mains. Par exemple, je suis tout à fait séduit par sa façon de dessiner un visage à coups de pinceau, avec des traits d'un rouge pur, ou dans les mains, de modeler les doigts, par des traits analogues, avec son pinceau. »
  • En novembre 2011, le quotidien « Le Parisien » publie l’article « Le RUBENS réclamé par la Belgique à la France relève des gouvernements » montre à quel point les œuvres de l’artiste sont très convoitées. Tandis que le magazine « Le Point » publie « Un RUBENS volé en Belgique retrouvé en Grèce ». 

Ajouter un message