Carnet

Georges CONDOMINAS

Georges CONDOMINAS 29 juin 1921 - 17 juillet 2011
01/10/2015

L’ethnologue français considéré comme le spécialiste incontesté de l'Asie du Sud-Est et en particulier des sociétés traditionnelles de cette aire, ainsi que de Madagascar, Georges CONDOMINAS s’est éteint le 17 juillet 2011 à Paris, emporté par un infarctus à 90 ans. Il nait à Haïphong (Vietnam) le 29 juin 1921. Fils d’un français et d’une mère métisse portugo-sino-vietnamienne, il étudie au Lycée Lakanal, dans la banlieue sud de Paris, mais reste en contact avec son père à travers des lettres et des photographies. Après obtention de son diplôme, il commence des études de droit en France. Puis, il retourne en Indochine et travaille dans l'administration coloniale. Peu de temps après, il abandonner on travail et étudie l'art à Hanoi. Ce n’est qu’à la fin de la guerre qu’il trouve sa voie dans l'ethnologie.

·         Nathalie Gentaz d’Actua Litté intitule « Décès de Georges CONDOMINAS, le « Proust de l'ethnologie » » son article annonçant sa mort. L’article annonce que « L'ethnologue français Georges CONDOMINAS est décédé à l’âge de 90 ans, le 17 juillet à Paris à l'hôpital Broca, à la suite d’un infarctus. Il fut un grand spécialiste de l’Asie du Sud-Est, célèbre pour ses études sur les différentes ethnies de cette région du monde, notamment au Vietnam et au Cambodge ».

·         Pour sa part, Livres Hebdo publie l’article « Georges CONDOMINAS est décédé » pour rapporter sa mort. L’article annonce que « Le « Proust de l’ethnologie », comme le surnommait Claude LÉVI-STRAUSS, Georges CONDOMINAS, célèbre ethnologue français est mort le 17 juillet dernier à l’hôpital Broca (Paris) d’un infarctus. Il était âgé de 90 ans ». De plus, il y est souligné que « Fervent anticolonialiste, promoteur insatiable des cultures traditionnelles, lutteur acharné pour que soit reconnu un patrimoine culturel immatériel, il avait été nommé en 1960 directeur d’études à la VIe section de l’Ephe où il crée en 1962, le Centre de documentation et de recherche sur l'Asie du Sud-Est et le monde insulindien (CeDRASEMI) ».

·         De son côté, Éric KOUCH du Petit Journal évoque le décès de « l’ethnologue français, célèbre pour ses écrits sur différentes ethnies en Asie du Sud-Est, notamment au Vietnam et au Cambodge, qui a consacré sa vie à la recherche ethnologique et anthropologique en Asie du Sud-Est » dans son article « L'ethnologue Georges CONDOMINAS nous a quittés ».

Ajouter un message