Carnet

Maurice VOUTEY

Maurice VOUTEY   1925 - 2 mai 2012
01/10/2015

Naissance : En 1925

État civil : Maurice VOUTEY est un écrivain et célèbre résistant français. Il est le fils de Pierre et d'Andrée VOUTEY. Il a été le président délégué de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP). Pendant l'Occupation, il fait partie du Front uni de la jeunesse patriotique. Il en est d’ailleurs le responsable pour la Côte d'Or. De plus, il était membre du Front national pour l'indépendance de la France. Sous l’occupation, il est arrêté le 22 mai 1944, puis interné à Dijon et à Compiègne avant d'être déporté à Dachau puis dans les camps du Neckar. À son retour de déportation, il a enseigné l'histoire et la géographie tout en publiant différentes études historiques et biographiques.

Décès : 2 Mai 2012 à Dijon. Maurice VOUTEY est mort à l’âge de 87 ans.Sa disparition n’est révélée à la presse que le samedi 5 mai 2012. Ses obsèques ont été d'une grande sobriété, mais très émouvantes. En effet, un seul discours, celui de Robert CRÉANGE, secrétaire national de la FNDIRP (Fédération nationale des déportés internés résistants et patriotes) est lu.

Le Figaro relaye l’annonce de sa disparition par le biais de l’article « Mort du résistant Maurice VOUTEY ». Son parcours est rapporté tout au long de l’article.
Le journal « 20 Minutes » a aussi intitulé son article « Mort du résistant Maurice VOUTEY » pour faire de son décès.
Le Télégramme évoque la mort de la « figure de la résistance » dans son article annonçant sa disparition. De plus, l’article révèle que le défunt « avait cosigné l'appel du 8 mars 2004, « Créer, c'est résister. Résister, c'est créer » avec d'anciens grands résistants ».

La radio France Inter publie sur son site l’article « Maurice VOUTEY, une grande figure de la résistance » pour annoncer son décès. Par ailleurs, il souligne que « les radios, la presse lui rendent hommage, sans préciser toutefois qu'il était très proche du parti communiste quand il fut arrêté le 22 mai 1944 ». La chaine de télévision France 3, publie sur son site web l’article « Maurice VOUTEY s'en est allé » pour relayer l’annonce de son décès. Il y est aussi rappelé que « Cet enseignant dijonnais a fait partie de la Résistance en Bourgogne ». Le journal « France Soir » évoque la disparition « d'un résistant et d'une conscience ». 

Ajouter un message