Carnet

Shingo ARAKI

Shingo ARAKI 1 janvier 1939 - 1 décembre 2011
01/10/2015

Naissance : 1er janvier 1939 dans la préfecture d'Aichi au Japon

État civil : Shingo ARAKI est un célèbre dessinateur d'animation japonais. C’est à l’enfance que la passion du dessin lui vient. En effet à seulement 5 ans, il s’amuse déjà à reproduire des dessins vus dans des journaux. Il n’entame sa carrière professionnelle, que vers ses vingt ans d'années. Il débute par des illustrations pour des publicités et des livres pour enfants. Un peu plus tard, il devient mangaka avec des créations plutôt originales. Ses dessins ne passent pas inaperçus et c'est à l'âge de 25 ans que la Mushi Production le remarque.

Décès : 1er décembre 2011

  • Shingo ARAKI est mort à l’âge de 72 ans.
  • L’Express annonce son décès via un article intitulé « Shingo ARAKI, dessinateur des Chevaliers du Zodiaque, Cat's Eyes, Ulysse 31, est décédé ». L’article souligne que  « le character designer, dont le nom ne vous dit peut-être pas grand-chose à moins de l'associer aux personnages qu'il a dessinés. Il est ainsi l'un des grands noms de l'art ludique puisque toutes ces séries ont fortement marqué la culture populaire du jeune public dans les années 1980 ».
  • Sébastien NAECO du Monde avec l’article « Shingo ARAKI rejoint les étoiles » annonçant son décès, rapporte que « c'est un animateur et un mangaka dont le nom vous est peut-être étranger, mais dont le travail a très profondément marqué la culture populaire des enfants dans les années 80, n'est rien de moins que le character designer de la version animée des Chevaliers du Zodiaque ».
  • Pour sa part, Le Journal Du Geek publie l’article « Shingo ARAKI n’est plus » pour annoncer la triste nouvelle.
  • La Dépêche dans son article relayant l’annonce de sa disparition, évoque pour sa part le décès du « maître de l'animation japonaise : Shingo ARAKI ».  Un maitre qui laisse « derrière lui, un immense travail dans le monde du dessin animé, avec des noms tels que Les Chevaliers du Zodiaque, Ulysse 31, Goldorak ou encore Lady Oscar » comme le souligne le site web « Animeland ».
Ajouter un message