Carnet

Warda AL JAZAIRIA

Warda AL JAZAIRIA 17 juillet 1939 - 17 mai 2012
01/10/2015

Naissance : 17 juillet 1939 à Puteaux (France)

État civil : Warda AL JAZAIRIA est le nom d’artiste de la célèbre chanteuse algérienne, Warda FETTOUKI. Elle est la fille de l’algérien Mohammed FETTOUKI et d'une mère libanaise. Tombée dans la chanson dès sa plus tendre enfance, elle chante au Tam-Tam, l’établissement de son père à seulement 11 ans. Par la suite, elle se fait rapidement connaître pour ses chansons patriotiques lors de ses concerts à travers le monde arabe. Obligée de quitter la France à cause de son militantisme, elle part pour Rabat, Beyrouth et l’Algérie. En 1962, elle se marie, mais son époux l’interdit de chanter. Suite à son divorce en 1972, elle décide de consacrer sa vie à la musique et part vivre en Égypte. Elle y rencontre le compositeur Baligh HAMDI avec qui elle se remarie plus tard.

Décès : 17 mai 2012 au Caire (Égypte)

  • Warda AL JAZAIRIA est mort à 72 ans, suite à un arrêt cardiaque survenu lors de son sommeil, dans son domicile au Caire.
  •  Le 19 mai 2012, lors des obsèques nationales, elle est inhumée dans le carré des moudjahidines, du cimetière El-Alia à Alger.
  • Le Monde annonce sa mort via l’article « Mort au Caire de la diva algérienne Warda ». L’article revient sur la vie et la carrière de « la chanteuse adulée pour sa puissante voix et ses chansons d'amour ». De plus, il y est souligné qu’elle est « connue dans le monde arabe pour ses chansons patriotiques durant la guerre d'Algérie » et qu’elle « avait collaboré avec des grands de la musique ».
  • Le journal « L’Écho républicain » annonce son décès au travers de l’article intitulé « Égypte : décès de l'Algérienne Warda, une des grandes cantatrices de la chanson arabe ». L’article lui rend hommage et souligne que « la diva laisse derrière elle un silence assourdissant et une profonde tristesse ». Un titre que même Le Parisien a aussi utilisé pour son article annonçant sa mort.
  • Le magazine « Le Point » intitule l’article « L'Algérie pleure sa chanteuse Warda enterrée au carré des moudjahidines » revenant sur ses obsèques.
  • Le site web « purepeople.com » en fait de même avec son article « Mort de Warda : vive émotion aux funérailles nationales de la diva algérienne ». Il y souligne que « c'est un deuil national pour l'Algérie, un deuil étendu à tout le monde arabe » tout en survolant la carrière de « La Rose Algérienne ». 

Ajouter un message