Carnet

Maurice SENDAK

Maurice SENDAK 10 juin 1928 - 8 mai 2012
01/10/2015

Naissance : 10 juin 1928 à Brooklyn, New York

État civil : De son nom complet, Maurice Bernard SENDAK est un célèbre auteur et illustrateur de littérature d'enfance et de jeunesse américaine. Issu d’une famille d’immigrés juive polonaise, il est le fils du couturier Philip SENDAK et de sa femme Sadie SCHINDLER. Son amour du livre se développe à son enfance lorsqu’il tombe malade. En effet, il est alité et n’a d’autre échappatoire que la lecture. C’est à douze ans, après avoir vu le film d’animation « Fantasia » de Walt Disney, qu’il décide de devenir illustrateur. Côté vie privée, de 1957 à 2007, il est le compagnon du psychanalyste Eugène GLYNN.

Décès : 8 mai 2012 à Danbury, Connecticut

  • Maurice SENDAK est mort à 83 ans des suites des complications liées à un accident vasculaire cérébral.
  • Son décès est rendu public par sa maison d’édition Harper COLLINS.
  • Le Monde annonce sa disparation avec l’article « L'auteur de « Max et les maximonstres », Maurice SENDAK, est mort ». Le parcours et la carrière de l'auteur et illustrateur américain pour enfants sont rapportés tout au long de l’article.
  • Le site web « Allocine.fr » évoque la disparition de « l'un des plus célèbres auteurs de la littérature d'enfance et de jeunesse » dans son article « Décès de Maurice SENDAK, papa de « Max et les Maximonstres » » qui annonce son décès.
  • Le journal « 20 Minutes » évoque le souvenir de celui qui « nous faisait survoler la ville endormie dans Cuisine de nuits, un des plus grands auteurs et illustrateurs jeunesse du siècle » dans son article revenant sur sa disparition.
  • Le site web « Purepeople.com » a pour sa part, intitulé « Max et les Maximonstres : Mort de Maurice SENDAK, leur papa » l’article annonçant sa mort.
  • Le magazine Gala avec son article « Maurice SENDAK a cassé son crayon » revient sur son décès. L’article révèle qu’« à 83 ans, il ne dessinait plus beaucoup, mais continuait à imaginer des mondes merveilleux pour ses jeunes lecteurs ».
  • La Dépêche dans son article révélant son décès revient sur sa plus grande œuvre « Max et les Maximonstres », sortie en 1963 et traduite dans de nombreux pays, considérée comme l'un des plus grands classiques de la littérature américaine pour enfants ».
  • Le Parisien et France 24 ont intitulé leurs articles annonçant sa disparition de la même manière. Le titre commun est « Décès de Maurice SENDAK, l'auteur de « Max et les Maximonstres ». Tandis que Françoise DARGENT du Figaro le fait avec son article « Les maximonstres font le deuil de Maurice SENDAK ». 

Ajouter un message