Carnet

Carlos FUENTES

Carlos FUENTES 11 novembre 1928 - 15 mai 2012
01/10/2015

Naissance : 11 novembre 1928 à Panama

État civil : De son nom complet Carlos Fuentes MACÍAS est un célèbre écrivain et essayiste mexicain. Fils de diplomates d'origine mexicaine, il partage son enfance entre Quito, Montevideo, Rio de Janeiro, Washington, Santiago du Chili et Buenos Aires. Ce n’est qu’à son adolescence, qu’il retourne vivre au Mexique. Il y effectue des études de droit à l'Université de Mexico. Par al suite, il les poursuit à l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève. Ses études terminées, il travaille pour l'État mexicain, en tant que membre de la délégation mexicaine auprès de l'Organisation internationale du travail et chargé de la presse auprès du ministère des Affaires étrangères, avant de s'orienter vers la littérature et le journalisme.

Décès : 15 mai 2012 à Mexico

  • Carlos FUENTES est mort à l'âge de 83 ans, des suites d’une hémorragie du tube digestif, dans un hôpital du sud de la capitale mexicaine.
  • Le président mexicain, Felipe CALDERON annonce son décès sur son compte Twitter. Il déclare « Je regrette profondément la mort de notre estimé et admiré Carlos FUENTES, écrivain et Mexicain universel. Qu'il repose en paix »
  • Le mercredi 16 mai 2012, ses obsèques sont célébrées au Palais des Beaux-Arts de la ville de Mexico. Au terme de la cérémonie, il est crématisé et ses cendres sont déposées au cimetière Montparnasse de Paris.
  • La Croix annonce la disparition d’une « voix universelle du Mexique, auteur d’une œuvre majeure comprenant une quarantaine de romans, essais, nouvelles » dans son article relayant la nouvelle de son décès. La carrière et le parcours de celui qui « incarnait la figure du grand écrivain sud-américain » sont rapportés au fil de l’article.
  • Raphaëlle RÉROLLE du journal Le Monde annonce son décès avec l’article « Mort de Carlos FUENTES, auteur attentif au monde ». Elle rapporte que « s'il lui fallait choisir un seul mot pour définir son rapport au monde, c'est « attention » que choisissait Carlos FUENTES ».
  • Pour sa part, Le Nouvel Observateur le qualifie d’« un des géants de la littérature latino-américaine » dans son article évoquant sa mort. Tandis que Libération le compare à un « grand du monde des lettres » et souligne « l'écrivain mexicain contemporain le plus renommé doublé d’un intellectuel de gauche défenseur de l’identité sud-américaine, dont il s'était fait l’ambassadeur engagé ». Par ailleurs, Gérard de CORTANZE du Figaro l’évoque comme « le Don Quichotte mexicain ».

Ajouter un message