Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Auxois Libre Bourgogne Libre
Haute Gironde
La Provence
La semaine dans le Boulonnais
Le Châtillonnais et l'Auxois
Le Courrier Cauchois
Le Courrier d'Hirson
Le Courrier Indépendant
Le Démocrate Vernonnais
Le Journal de l'Orne
Le Mémorial de l'Isère
Le Pays Briard
Le Phare Dunkerquois
Les Informations Dieppoises
Var Matin

Jack TRAMIEL

01/10/2015
Jack TRAMIEL 13 décembre 1928 - 8 avril 2012

Naissance : 13 décembre 1928 à Łódź en Pologne

État civil : De son vrai nom Idek TRAMIELSKI, Jack TRAMIEL, est un homme d'affaires américain. Il est connu pour avoir fondé Commodore international en 1954 avant de prendre la tête d'Atari en 1984. Issu d’une famille juive, il est déporté avec ses parents dans le ghetto de Łódź avant d'être transféré au camp de concentration d'Auschwitz puis dans le camp de travail d’Ahlem-Hanovre. Libéré par l'armée américaine en avril 1945, il émigre aux États-Unis, en novembre 1947. Arrivé là-bas, il s'engage dans l'armée et adopte le nom de Jack TRAMIEL. Autodidacte, il apprend à réparer le matériel de bureau et notamment les machines à écrire. En 1953, alors qu'il travaille comme chauffeur de taxi à New York, il achète une boutique de dépannage dans le Bronx et la renomme Commodore Portable Typewriter.

Décès : 8 avril 2012 à Stanford aux États-Unis

  • Jack TRAMIEL décède à 83 ans à l'hôpital de Stanford.
  • Philippe NIEUWBOURG du Nouvel Observateur annonce son décès avec son article intitulé : « Jack TRAMIEL : un incroyable parcours, d'Auschwitz à Atari ». L’article propose un retour sur son histoire « d'Auschwitz aux premiers micro-ordinateurs grand public ».
  • Le Monde annonce son décès via l’article intitulé « Mort de Jack TRAMIEL, créateur de Commodore et de l'Atari ST ». L’article revient sur sa vie et son parcours.
  • Pour sa part, Loïc DUVAL de L’Informaticien le fait au travers de l’article : « Disparition de Jack TRAMIEL : un pionnier s’en est allé ». Il y souligne que « son nom n’est pas aussi populaire que celui de Steve JOBS, Bill GATES ou Sir Clive SINCLAIR, mais son impact sur la micro-informatique aura été tout aussi essentiel. Peut-être plus encore que ses illustres contemporains, il aura contribué à mettre l’informatique entre toutes les mains ».
  • Alexandre LAURENT du site web « clubic.com » annonce sa disparition avec un post intitulé « Jack TRAMIEL, père de Commodore et de l'Atari ST, est mort ».
  • Le site web « Generation-nt.com » intitule « Le Commodore 64 perd son créateur Jack TRAMIEL » l’article annonçant la disparition de celui qui « a fait la joie de nombreuses personnes dans les années 80 en lançant le Commodore 64 ». Il y est aussi souligné qu’il « était à la fois un des pères de l'informatique personnelle et du jeu vidéo et a été l'un des premiers à permettre l’introduction de l'ordinateur au sein des foyers ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z