Carnet

Jacques BAUMEL

Jacques BAUMEL 6 mars 1918 - 17 février 2006
01/10/2015
  • Naissance : 06 mars 1918 à Marseille.
  • État civil : Jacques BAUMEL est une personnalité politique française. Il fut résistant (sous les alias Saint-Just, Berneix ou encore Rossini), député, sénateur, important dirigeant du mouvement gaulliste, secrétaire d'État et maire de Rueil-Malmaison. Après des études en médecine, Jacques BAUMEL prend part à la Résistance et dirige le mouvement Combat à Marseille.
  • Décès : 17 février 2006 à Rueil-Malmaison.
  • Jacques BAUMEL est décédé à 87 ans dans sa maison à Rueil-Malmaison, des suites d'une broncho-pneumonie. C’est son successeur à la mairie, le député UMP Patrick OLLIER qui annonça sa mort.
  • Le quotidien « Le Monde » annonce sa mort via un article qu’il intitule « Jacques BAUMEL, ancien maire de Rueil-Malmaison, est mort ». Sa vie et son parcours y sont relatés. Par ailleurs, plusieurs médias se sont relayés pour annoncer sa disparition à savoir Libération, Le Nouvel Observateur et bien d’autres.
  • Le Parti Communiste Français publie sur son site web, l’annonce de sa disparition par le Président du Conseil national du parti, Michel DUFFOUR. Il le décrit comme étant « Compagnon de la Libération qui joua un rôle important dans la Résistance et au lendemain de la guerre » et rappela la fidélité du défunt à ses engagements gaullistes des années quarante qui ne s’est jamais démenti.
  • Ses obsèques furent célébrées le 22 février 2006 à la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Il fut ensuite inhumé au cimetière de FOURNEVILLE dans le Calvados. Une photographie de sa tombe est publiée sur le site « landrucimetieres ».
  • Son ami, l’écrivain Maurice DRUON se chargea de son éloge funèbre. Il y disait d’ailleurs : « Mais tant que la France existera, elle verra passer dans son ciel cette étrange cohorte d'hommes en uniforme ou en bleu de chauffe (…) Et ton ombre, Jacques BAUMEL, avancera parmi leurs ombres, comme un symbole à jamais de l'ardeur française ». Cet éloge fut par la suite repris et publié sur plusieurs sites web.
  • La Fondation Charles DE GAULLE lui rend un dernier hommage en publiant sur son site un article signé Paul-Marie de la GORCE consacré à l'occasion de la sortie de son ouvrage Résister paru en 2003.
Ajouter un message