Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Net Infos
L'Angérien Libre
L'Avenir de l'Artois
L'Echo Le Régional
L'Essor Bigourdan
L'Essor Savoyard
L'Union du Cantal
La Sambre La Frontière
Le Courrier des Yvelines
Le Journal de l'Orne
Le Mémorial de l'Isère
Les Dernières Nouvelles d'Alsace
Liberté Le Bonhomme Libre
Ouest France + Presse Océan
Populaire du centre

Louis le BROCQUY

01/10/2015
Louis le BROCQUY 10 novembre 1916 - 25 avril 2012

Le peintre irlandais Louis le BROCQUY est décédé mercredi 25 avril 2012, à Dublin, emporté à 95 ans. Considéré comme l'un des peintres irlandais majeurs du XXe siècle. Fils aîné d’Albert Le BROCQUY, le secrétaire honoraire de la Société de la Ligue des Nations en Irlande, et de Sybil STAUNTON, la cofondatrice de la section irlandaise d’Amnesty International, il nait le 10 novembre 1916 à Dublin, en Irlande, au sein d’une famille d’industriels. Il entreprend des études en chimie au Trinity College de Dublin. Par la suite, il travaille quelques années dans l’entreprise familiale. À 22 ans, il abandonne brusquement son poste et décide de devenir peintre. C’est ainsi qu’en 1938, il quitte l’Irlande pour étudier les principales collections d'art européennes à Londres, Paris, Venise puis Genève.

  • Philippe DAGEN du Monde annonce son décès via l’article intitulé « Le peintre Louis Le BROCQUY, gloire nationale irlandaise, est mort à 95 ans ». Il rapporte que « La gloire du peintre était aussi grande dans son pays natal, l'Irlande, et en Grande-Bretagne qu'elle était discrète ailleurs ».
  • De son côté, le magazine L’œil évoque le décès de celui qui est « célèbre pour être parti à l'assaut de l'« archéologie de l'esprit », souvent plongé dans les méandres de sa pensée, et avait cet œil insatiable, qui au-delà de la chair, cerne les traits indicibles des modèles » dans son article « Louis Le BROCQUY, mort d'un maître du portrait » qui relaye la triste nouvelle.
  • Sur son site web, Europe 1 parle de la disparition « du peintre qui est « un des atouts culturels majeurs de l’Irlande » et l'un des peintres irlandais les plus importants du XXe siècle » dans son article annonçant son décès.
  • Pour sa part, Nice Matin évoque la disparition du « peintre irlandais et ex-résident de Carros, dans les Alpes-Maritimes » dans son article. De plus, il est souligné que « Son œuvre est reconnue au niveau international et a reçu de nombreuses distinctions, au cours d’une carrière qui couvre soixante-dix ans de pratique créatrice ».
  • Tandis que le site web artcult.com annonce le décès « d’un artiste célèbre pour avoir peint les portraits de personnalités comme James JOYCE ou Samuel BECKETT, et le chantre d'une peinture existentialiste à travers des œuvres tourmentées et notamment d'étonnants portraits traduisant la profondeur psychologique de ses sujets ». Alors que L’Express parle de la mort de celui « qui fait partie du cercle des peintres internationalement réputés d'Irlande et de Grande-Bretagne ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z