Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Echo Béarnais
L'Observateur du Cambrésis
L'Union du Cantal
La Dordogne Libre
La Libération du Comminges
La Marne
La NRCO
La Voix du Sancerrois
La Voix Le Bocage
Le Courrier Français
Le Journal de Millau
Le Progrès
Saint-Martin's Week
Sud-Ouest
Var Matin

Mohamed Taieb NACIRI

01/10/2015
Mohamed Taieb NACIRI 14 décembre 1939 - 29 mai 2012

L’avocat et homme politique marocain, Mohamed Taieb NACIRI est décédé mardi 29 mai 2012, terrassé à 73 ans, par un infarctus du myocarde alors qu’il se rendait à une réunion de travail au sein du ministère de la justice de Rabat. Il voit le jour le 14 décembre 1939 à Casablanca, au Maroc. Licencié en lettres et en droit et diplômé de l'Institut des Hautes études marocaines, il entre au barreau de Casablanca en 1964. Il y est premier secrétaire puis directeur de la Conférence du stage du barreau de Casablanca. De plus Bâtonnier de l'Ordre des Avocats au Barreau de Casablanca, il est aussi plusieurs fois membre du Conseil de l'Ordre puis membre de la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême.

  • Le mercredi 30 Mai 2012, ses obsèques sont célébrées à la mosquée de la Zaouya de Nouaceur (Casablanca).
  • Après les prières d'Addohr et du mort, le cortège funèbre s'est dirigé vers le cimetière Sidi M'hamed où il a été inhumé.
  • Le site web Bladi.net annonce son décès en publiant l’article « Mort de Mohamed Taieb NACIRI, ancien ministre de la Justice ». L’article survole brièvement son parcours.
  • Le journal La Nouvelle Tribune annonce son décès via l’article intitulé  « Décès de Mohamed Taieb NACIRI. Un grand juriste nous quitte ». L’article souligne qu’il « laisse le souvenir d’un grand avocat, d’un homme de Droit et du Droit, d’un patriote intransigeant et d’un humaniste sincère ».
  • De son côté, La Vie éco annonce le décès de « l’ancien ministre de la Justice » dans son article rapportant sa disparition. L’article souligne qu’il « dirigea la « Gazette des Tribunaux » du Maroc pendant six ans et publia un « Traité pratique de procédure civile », ainsi que de nombreux articles ».
  • Le site web Yabiladi.com en fait de même dans son article intitulé « Maroc : Décès de Mohamed Taieb NACIRI, ancien ministre de la Justice ». L’article rapporte aussi les circonstances de son décès.
  • Pour sa part Réda MOUHSINE du journal Le Soir échos publie l’article « Mohamed Taieb NACIRI n’est plus » pour relayer la triste nouvelle.
  • Tandis que l’hebdomadaire Jeune Afrique dans son article « adieu Maître NACIRI ! » annonce la disparition de « l’ancien ministre de la Justice et avocat du roi, unanimement apprécié comme un homme de droit qui excellait tant dans la plaidoirie que dans les médiations discrètes ». 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z